fast friends julien et jim domestic eyes album

Deux ans après la sortie de son premier EP Unknown Homes, le duo parisien Fast Friends revient avec un premier album. Domestic Eyes sortira vendredi 9 octobre 2020. Au programme : une pop généreuse et tout confort pour se poser et laisser les pensées s’embrasser.

Il s’en est fallu de peu pour qu’ils marchent dans les pas de François Truffaut. Depuis un peu plus de trois ans maintenant, Julien et Jim forment le groupe Fast Friends. Comprenez : des amis de longue date. En effet, voilà bientôt quinze ans que les compères se connaissent. Mais ici, on parle de ce genre d’amitié qui pousse à réaliser quelque chose ensemble. Et ce, au-delà des confessions, des soirées passées à refaire le monde, de la confiance mutuelle.

Après un premier EP, Unknown Homes, paru en novembre 2018 chez Les Disques Pavillon, le duo s’est donc mis en tête de taper encore plus fort. C’est chose faite avec Domestic Eyes, son premier album qui sortira le 9 octobre. Douze plages de sensations pures qui nous ont rappelé l’univers de Destroyer : ça tombe, il s’agit de l’une des références phares du duo. Mais aussi celui du groupe norvégien A-ha (notamment dans leur album Minor Earth, Major Sky paru en 2000).

Fast Friends : entre collaborations réelles et spirituelles

Pour ce premier opus, Julien et Jim ont notamment invité trois jolies âmes artistiques à partager leurs notes et leurs mots. D’une part, la globe-trotteuse américaine Heather Woods Broderick, qui traversait déjà les États-Unis avec ces parents à l’âge de huit ans. Ainsi dévoile-t-elle en troisième plage son aptitude à se sentir effectivement partout chez elle. Y compris sur Nightingale, une composition attachante égarée entre pop américaine et ballade enveloppante. Et dont le clip sera dévoilé mercredi 30 septembre par Fast Friends.

On note aussi la présence du Français Sammy Decoster sur Miss Sapphire Blue, ainsi que celle de la Belgo-américain Jona Oak sur Amber. Un titre qui illustre bien les intentions en filigrane de Fast Friends dans ce premier album. À travers les élans incontrôlés d’adultes que la chanson évoque, on ne cesse à aucun instant ce voyage intérieur. Lorsque tu chantes, que je nage ou que je pense, le soleil de la vérité continuera à dorer l’esprit qui nous unit. Et quand la solitude m’étreindra à la maison un samedi soir, A Dream étendra son voile sur mes murs blancs pour mieux la distraire et l’apprivoiser. Histoire de dégager de là pour retrouver The Swaying Of Trees. Dans cette forêt en pleine montagne que nous avions tant aimée.

 


Fast Friends : Facebook