MIGHZ1170

Retrouvez vendredi le nouvel EP de Mighz intitulé Il était une foi. Entre hommage à des influences ancrées et engagement corrélé à de tristes réalités, l’artiste s’illustre par sa bienveillance maîtresse de son tempo.

Au-delà de la musique, il y a les mots. Il y a des messages portés par les voix et les sonorités d’artistes d’hier, d’aujourd’hui. Ceux de demain.

Mighz fait partie de ceux-là, libre et en phase avec son temps. C’est étonnant, détonnant, poignant, rafraîchissant, oui, tout ça à la fois.

Mighz est un auteur au flow incarné qui s’exerce sur les scènes françaises depuis 2014. Sa marche est celle d’un enfant bousculant le monde et les gens par une émotion s’appuyant sur son regard d’adulte et ses espoirs éternels qu’il nous cède.

Sweet Chopper, Ami tu étais, ou bien encore Milky Way : autant de titres qui ponctuèrent l’année dernière son EP Équilibre, comme un clin d’œil à celles et ceux qui n’auraient jamais osé croire au sien né d’une liberté de dire, de chuchoter, avant d’asséner le coup de grâce.

Une liberté offerte dès vendredi sur l’autel d’une toute nouvelle maturité dans le titre Il était une foi, qui expose un contraste saisissant dans la continuité de l’être et de l’artiste que Mighz semble avoir toujours été.

Dans une interprétation toute personnelle, j’ai deviné les contextes dramatiques attachés à la chanson Tuer, contextes dépassant les blessés, les morts, la stupéfaction, la colère, l’inconsolable et le deuil infini liés aux attentats parisiens de janvier et de novembre 2015. Contextes dépassant les frontières d’un pays, celles aussi séparant les communautés et les hommes dans le monde entier.

La plume de Mighz est armée pour lutter contre l’ignorance. Et ces paysages musicaux sont traversés par le chemin de sa voix lévitant sur les résonances d’antan de la vielle à roue de Guilhem Desq.

Mention spéciale pour le dernier titre de ce nouvel EP. Les Belles Âmes évoque sans détour les ambiances électro de Massive Attack dans Mezzanine réinventées subtilement par Guilhem et sa vielle, ainsi que les univers orientaux de certaines des bandes originales composées par Éric Serra pour Luc Besson.



Retrouvez toute l’actualité de Mighz sur son site officiel. Et retrouvez-le sur scène dès mercredi à l’International à Paris.