sAMBA DE LA MUERTE

Un peu plus d’un an après la sortie de son tout premier album éponyme, en avril 2013, Samba De La Muerte nous revient début juin avec un nouvel EP intitulé 4.

Aucun rapport avec le nombre de disques sortis jusque-là donc. Pas plus qu’avec le nombre de membres de ce projet musical puisqu’il s’agit de celui mené en solo par Adrien, claviériste des Concrete Knives, un groupe de Normands bien de chez nous et complètement déjantés. En réalité, ils sévissent depuis 2011 sur les ondes avec leur pop alternative un peu lunatique et complètement IN. Mais revenons à Samba De La Muerte.

On remercie bien volontiers le ciel d’avoir guidé Adrien sur cette trajectoire. Elle lui fit notamment croiser celle de Superpoze, un beatmaker caennais qui fêtera ses 22 ans dans quelques semaines seulement. Cette collaboration musicale révèle une fois encore un univers qu’on ne se lasse pas d’explorer, dans les moindres recoins.

Samba De La Muerte : tout rond tout coton

On distinguera sans trop de difficulté les influences des deux compères. Celles sachant jouer tout comme eux de la corde sensible avec justesse et profondeur à l’instar de Bon Iver, Sigur Ros, Johnossi. Et même un zeste de Barbarossa, notamment dans le morceau Gris. Au-delà, l’originalité de Samba De La Muerte sait se frayer un chemin dans notre conduit auditif pour imploser en toute légèreté en laissant nos poils dressés.

On baigne dans une émotion nouvelle, revigorante, enivrante. Elle nous pousse à creuser les tréfonds de notre âme tout en survolant sa surface sur un petit nuage tout rond et tout coton. Et dans ce cas, on ne peut que souhaiter qu’une seule et unique chose à Adrien, Gabriel, et leurs petites mains : celle de conserver leur identité. En repoussant toujours plus loin, toujours plus haut, les limites de leur voyage insensé.

 



Samba De La Muerte : Bandcamp