THE ALBUM LEAF

Après deux ans d’absence, The Album Leaf revient demain avec un tout nouvel album studio : Between waves. Un opus dont le nom reflète fidèlement sa configuration proposant une alternance de titres instrumentaux réjouissants et d’autres chantés invitant à nous laisser leurrer pour accéder à une réalité plus vraie que nature.

C’est en 1999 que l’Américain Jimmy LaValle entreprit d’amorcer son projet musical post-rock électro. Il le nomma The Album Leaf. Un an plus tôt, Massive Attack sortait son album devenu culte Mezzanine. Un an plus tard en 2000, ce fut au tour de PJ Harvey et de son célébrissime Stories from the city de défrayer la chronique. Autant dire que Jimmy LaValle eut du flair et de quoi être inspiré pour la sortie de son premier album An orchestrated rise to fall : à défaut de savoir lire dans le marc de café pour anticiper l’alignement des planètes, la sienne bénéficia sans nul doute d’une convergence très favorable. Mais pas seulement.

Jimmy LaValle est en effet bien plus que le simple fruit d’un hasard artistique concordant. Son projet The Album Leaf use depuis ses débuts du field recording désignant la captation de sons de l’extérieur, la plupart du temps naturels ou enregistrés dans les villes. À l’instar de Mike Oldfield dans Amarok ou de Radiohead dans la version album de son morceau Give up the ghost, The Album Leaf s’accapare l’insaisissable pour dénoter et revenir à la source des légendes du son.

Inspirations prémonitoires

C’est ainsi que The Album Leaf se retrouve en 2000 en première partie de la tournée de Sigur Rós. C’est ainsi qu’il s’installe dans la Sundlaugin, autrement dit, la piscine servant de studio d’enregistrement au groupe islandais, afin d’y enregistrer son troisième album In a safe place lui apportant la reconnaissance et le succès lors de sa sortie en 2004.

Douze ans plus tard, entouré de Matt Resovich, Brad Lee et de David LeBleu, Jimmy LaValle remet le couvert avec Between waves, le sixième album studio de The Album Leaf. S’il est une description fidèle des tribulations de la mer et du va-et-vient des vagues, il est avant tout une invitation à prendre de la hauteur puis à se noyer dans celles des nuages.

Expirations péremptoires

Un premier single annonciateur, New soul, est sorti en février. Il est une osmose de sensations et d’accords illustrée par les déambulations de la détermination personnifiée en quête de son chemin pour retourner auprès des siens.

Le titre album Between waves dévoilé en juin dernier lui répond : il s’inscrit dans la continuité de cette recherche et tend à interroger la congruence de notre place au sein de ce chez-soi retrouvé avec nos désirs enfouis et véritables. D’où ce survol des territoires enclavés et de ceux naturels de la liberté illustrant le clip du morceau.

Intimement connecté aux albums Amnesiac et In Rainbows de Radiohead, l’album Between waves sortira également en version deluxe. Celle-ci offrira plusieurs remix mais aussi quatre titres originaux complémentaires dont Ambo, valant le détour pour ses résonances « sigurróssiennes » extrêmement enveloppantes.

 



Retrouvez toute l’actualité de The Album Leaf sur son site officiel.