Faire connaissance, échanger. Courir sur la plage, se baigner tout habillé. S’embrasser, et plus si affinités, pour le plaisir. Si tant est qu’il ne soit pas galvaudé, dans l’unique but de se retrouver. Et non plus entre quatre murs. Comme Baba Ali, être le plaisir et lui offrir un avenir.

Leïla Lanova t’a validé ? Elle t’a reconnu ? Alors peut-être pourras-tu bientôt passer les premiers barrages. Il ne s’agit pas de prendre le large en mode Starship Troopers. Hey Men ! Il s’agit d’embarquer à nouveau dans vos vies. Pour le plaisir de vous sentir humains, pour celui d’une caresse inattendue. D’un sourire, d’une étreinte qui n’existent que pour ce qu’ils sont. Acoustic Resistance ? Pas seulement. Résister aussi à l’emprise du sum. Rester lucide, suivre le flow d’Achim. On les voit tous, avec leurs grands airs. On a compris leur petit manège : pas vous ? Du sommet, c’est Palace Winter qui tient les jumelles.

Pour le plaisir des yeux, pour celui du vrai, du palpable, de l’odorant et du sens véritable. Easy As That, clame Remo Drive. Alors que Tazieff vous tend sa dernière allumette pour embraser vos passions égarées. Mais loin d’être définitivement perdues. Quand LaFrange se remet à vous parler d’amour, c’est aussi et seulement pour le plaisir. Pour cette nuit au-delà de toutes les autres et du jour, façon Ytso & Wayne. Pour cette connexion à la Terre, à sa Lune, à cette sensuelle humanité qu’on ne pourra jamais vous ôter. Transcrite par Captain Planet et Alsarah, dans les murmures de sable d’un désert d’autrefois.