BELLEVUE1170

La pop alternative made in France a le vent en poupe. Voici venu le groupe Bellevue et son projet musical positif et prometteur, avec lundi prochain la sortie d’un tout premier EP intitulé Pressure faisant aussi la part belle à des sonorités rafraîchissantes tournées vers demain.

Entretien avec Clément Nguyen Van Thuy – Chant, guitare, synthé – Bellevue

Bonjour Clément, et merci d’avoir répondu présent à l’invitation de Skriber pour cette interview. Avant d’évoquer le premier EP du projet Bellevue intitulé Pressure, et dont la sortie est prévue lundi 4 mai, j’aimerais revenir avec toi sur ta rencontre avec les autres membres du groupe.

J’ai d’abord rencontré Romain et Medhi. C’était il y a plus de deux ans, dans le cadre de notre premier projet musical rock, Back On Earth. Nous avons fait un certain nombre de concerts notamment à Paris, mais aussi en Angleterre. Là-bas, nous avons découvert plusieurs artistes versés dans l’électro et la pop alternative qui nous ont énormément plus. Le son était très intéressant, la musique très mature. Ce contexte coïncidait avec notre volonté de changer de style ainsi que notre manière de faire de la musique.

Comment est né Bellevue ?

Le déclic s’est fait lors de l’un de nos concerts à Margate. Après notre prestation, nous avons écouté le projet électro-pop Alex Adams. Ça envoyait bien, ça nous a vraiment tapés dans l’oreille. Ça correspondait aussi à notre évolution artistique. De retour en France, Romain nous a présentés à David qui était batteur en France dans un groupe de rock à lui. L’entente a été immédiate, tout comme nos perspectives respectives. De là est né Bellevue, notre second projet musical. Un projet plus mûr, plus posé, rassemblant nos quatre individualités au sein d’une identité unique au service de compos que nous préparons depuis plus d’un an maintenant.

Bellevue est donc la traduction de votre évolution en tant qu’artistes, en tant que groupe. Celle aussi du renforcement de votre sensibilité et de la direction que vous souhaitiez prendre en définitive. Mais au fait, pourquoi Bellevue ?

Nous voulions un nom français pour marquer plus encore nos origines et nos appartenances par rapport à notre projet précédent. Ça nous a pris un certain temps pour le trouver, sachant que nous souhaitions aussi un nom facilement prononçable par les Anglais, et aisément mémorisable par les Français.

De nombreux autres groupes ont déjà opté pour ce nom, à l’instar du groupe rock canadien Bellevue qui existe depuis 2007, ou du jazz band de Boston Bellevue Cadillac. Leurs morceaux sont d’ailleurs déjà téléchargeables sur iTunes©. Cela ne vous a pas dérangés ?

C’est sûr, de nombreux autres groupes ont eux-aussi choisi ce nom, qu’ils soient toujours actifs ou pas. Mais nous n’y avons pas fait attention. Bellevue était vraiment le nom qui nous plaisait le plus, tant pour sa signification que pour son esthétisme.

Le groupe a donc choisi Bellevue pour sa tonalité française. Pourtant, l’ensemble des titres et des textes de ce premier EP, intitulé Pressure, est en anglais…

Dès le départ, nous souhaitions créer une musique qui fédère le plus de monde possible. Du coup, nous avons fait en sorte de distinguer la valorisation de nos origines françaises avec la direction artistique prise pour l’écriture des textes. L’anglais s’exporte plus facilement, et nous voulions toucher un large public.

Qui écrit les textes de vos chansons dans le groupe ?

C’est un travail collectif qui se fait dans la concertation et la prise en compte de nos sensibilités respectives. Régulièrement, Medhi, David, Romain et moi nous échangeons sur les sujets que nous souhaitons développer dans nos morceaux. Si j’écrivais un texte qui nécessitait des améliorations, ils apportaient leurs corrections pour le finaliser et le faire correspondre avec nos intentions premières.

Concernant les différentes thématiques abordées dans vos chansons, on navigue entre dépassement de soi, relation à l’autre et l’envie de se donner de réelles perspectives d’avenir…

Oui c’est ça. Nous nous appuyons sur notre vécu bien sûr, mais aussi sur des messages que nous voulons universels. L’actualité est souvent lourde et synonyme de drames notamment humains. Sans citer d’évènements précis, notre volonté est de souligner l’importance du moment présent, tout comme celle de profiter de chaque seconde à fond. Nul ne sait ce qui peut lui arriver. L’existence passe très vite, et le nombre de nos peurs peut parfois être difficile à gérer. Autant vivre le plus intensément possible les moments qui nous sont offerts.

Le mixage et le mastering de ce premier EP ont été confiés à Victor Malé. Pourquoi ce choix ?

Nous avons découvert Victor Malé en écoutant Thomas Monica sur le net. Nous avons tout de suite aimé le son de cet artiste français, très électro, très dansant, très funky. Il correspondait à notre nouvelle vision de notre propre musique. J’ai donc contacté Victor, nous nous sommes rencontrés. Victor est bien plus qu’un sound designer. Il nous a aidés pour la plupart des samples, et il a retravaillé avec nous certaines sonorités. Tous les arrangements qui donnent ce côté pop à notre premier EP Pressure viennent de lui. C’est le résultat d’une collaboration de tous les instants, et d’une direction artistique très réactive.

Bellevue met en avant ses influences, notamment the 1975, The Naked and Famous et U2, qu’on aime aussi énormément à Skriber. D’autres artistes résonnent dans vos compos, notamment le groupe Phoenix, Foster the People, ou encore Baden Baden. Qu’apportent ces inspirations musicales à votre propre style ?

Dès notre formation, nous souhaitions concevoir une musique simple, entraînante et populaire. Notre message est simple lui aussi, et positif. Nos riffs de guitare se veulent aériens, très planants. Quoiqu’il arrive, l’objectif est d’entretenir ce côté populaire, et de le coupler en permanence avec une facette alternative qui n’est autre que le reflet de notre singularité.

Si tu avais une baguette magique à disposition qui te permettait de chanter dans les vingt prochaines secondes avec l’artiste de ton choix, de qui s’agirait-il ?

Sans hésitation : Bono du groupe U2. Ce mec a une voix inimitable et un charisme de dingue. Je suis profondément admiratif de son parcours, de ses engagements. D’ailleurs, je crois que je suis loin d’être le seul.

On sent énormément l’influence de Bono dans ta performance vocale, notamment sur votre premier single Pressure ainsi que dans Ghosts. Le rendu final est vraiment bluffant !

Merci ! Je suis très touché par cette remarque. Je suis bien loin du talent de Bono. Mais je m’inspire énormément de la pureté de sa voix. Cet artiste est grand car il ne cherche jamais à performer pour performer. Sa démarche est simple tout comme la nôtre. Et surtout, elle est émotionnelle. C’est pour cette raison que je prends constamment exemple sur lui. Pour tenter de transcender ma propre démarche vocale, et le message de Bellevue.

Quels sont les prochains évènements d’ores et déjà programmés pour Bellevue ?

À Paris, nos prochaines dates de concert sont prévues pour le mois de juin. Concernant la province, c’est dans le Nord, à Lille, que nous allons nous rendre pour faire notamment la promo de notre premier EP Pressure. Quoiqu’il en soit, en parallèle de ces tournées et de la promotion de notre EP, nous poursuivons notre travail de création. Nous avons conçu cet EP durant plus d’un an, et souhaitons conserver le rythme de notre démarche conceptuelle malgré sa sortie.

On retrouve toute votre actualité sur votre page Facebook©, ainsi que sur votre page bandcamp©. Sans oublier les vidéos d’ores et déjà disponibles sur YouTube©. Qui s’est chargé de leur réalisation ?

C’est Romain, notre guitariste ! Il a un talent incroyable pour traduire nos intentions musicales à l’image. Il compose également. Il est très représentatif de notre philosophie et de notre organisation. Bellevue est un projet DIY – Do It Yourself – dans lequel chacun des membres du groupe porte plusieurs casquettes. Nos compétences respectives sont très complémentaires. C’est une réelle chance pour notre travail au quotidien.

Et cela s’entend ! Merci encore Clément pour cette interview. Skriber vous souhaite le meilleur pour la sortie de votre premier EP Pressure. Rendez-vous lundi prochain sur vos plateformes de téléchargement préférées.