gus dapperton orca nouvel album

Brendan Patrick Rica, aka Gus Dapperton, revient le 18 septembre 2020 avec un deuxième album qu’il a intitulé Orca. L’occasion pour le jeune songwriter, producteur et interprète américain, toujours très épris de sa dulcinée, d’y révéler ses dernières projections nées dans sa chambre du nord de New York.

Il fut une époque où Brendan ne voyait pas plus loin que les portes de son lycée. Un temps durant lequel chaque problème semblait insurmontable. Mais ça, c’était avant. Depuis, Gus Dapperton a pris les commandes. Et en réalité, ce fut un très grand soulagement pour Brendan. Mieux encore : une opportunité de rester dans l’ombre, pour nourrir tous les élans de Gus et son approche artistique. Bref, pour qu’il soit eux-mêmes.

Depuis, Gus Dapperton écume les scènes grâce à ses titres mêlant pop, électro et R’n’B. En grand nostalgique des années 2000 et du triomphe de ce dernier genre musical, il y instille sa touche romantique. Son inspiration, il la tire de sa relation fusionnelle avec Jess Farran, une photographe dont il tomba instantanément amoureux lors d’un shooting. Depuis, la belle est celle qui le capture. Qui témoigne grâce à son appareil de ses moindres évolutions capillaires. Qui lui susurre aussi ces mots doux, devenant des tubes à l’instar de My Favorite Fish l’année dernière, en huitième plage de son premier opus Where Polly People Got to Read.

Gus Dapperton : Bottle à la Terre

Orca, le second album de Gus Dapperton dont la sortie est annoncée pour le 18 septembre, impose une perspective créative toujours plus ressentie. En fait, on peut même parler d’une mise en danger volontaire. Écrit et composé durant sa tournée en 2018, Orca rappelle cette succession de moments durant lesquels Gus se sentit profondément vulnérable. Une fragilité recherchée d’une certaine manière, pour intégrer à toutes ses nouvelles réalisations les émotions fortes qu’elle induit.

De l’isolement perçu dans First Aid à ses confessions relatives à son expérience de la mort durant son enfance dans Post Humorous, Gus Dapperton se donne. L’objectif est plus que jamais de partager les sentiments bruts qui l’animent, sans fard ni détour. Une démarche qui se retrouve tout autant dans les sonorités développées que dans les textes. Comme en septième plage avec le titre Grim. My Say So : le duo avec Chela est tout autant dansant qu’affectant. De quoi ne pas louper le grand départ. Au milieu des eaux de l’océan, Bluebird, la terre sera bientôt là.

 


Gus Dapperton : Site officiel