james mccartney

Après presque cinq années d’absence, James McCartney nous revient aujourd’hui avec un nouvel album intitulé The Blackberry Train. Entre rock démesurément enivrant et sonorités emblématiques d’une pop anglaise à la pointe d’une réinterprétation profonde du genre, James partage sa délivrance devenue sa réalité sans compromission.

Dans les bras de ses parents Paul et Linda devenus mythiques, puis au creux de leurs tours du monde des scènes les plus célèbres et de leurs notes ayant marqué à jamais l’Histoire de la musique, James McCartney a tracé sa route pour écrire aujourd’hui une légende qui n’appartient qu’à lui. Nourri dès le biberon des musiques les plus accrocheuses et des textes les plus populaires, il y a ajouté une touche spirituelle et libre tirée de sa vision du monde qui ne saurait se perdre dans les abîmes de la complaisance sentimentale.

Avec The Blackberry Train, James McCartney offre sa perspective made in England, made in worldwide, made by him, d’une pop qui étreint l’âme et qui la porte jusqu’aux plus hautes sphères : tentez de résister à des morceaux tels que Waterfall ou Prayer, vous me direz combien de temps vous aurez ainsi pu tenir…

Pour The Blackberry Train, James McCartney s’est adjoint les services de Steve Albini, l’ingé son qui conféra par le passé sa dextérité et son oreille à Nirvana, The Pixies et PJ Harvey. Rien que ça. Autant dire qu’avoir des relations est tout aussi important que savoir s’en servir au bon moment : le résultat global de ce nouvel opus est à la hauteur de la réputation « sulfureuse » de Steve qui injecte une bonne dose d’électrisation symphonique à The Blackberry Train, comme l’attestent les titres Paralysis ou Alice.

Le dernier extrait de The Blackberry Train sorti fin mars et intitulé Unicorn demeure le phare de cette épopée proposée humblement par James. Elle traversera sans aucun doute les âges tout autant que celle des tubes planétaires de ses aînés. Différemment. Magiquement.

Les générations se suivent. Et même si elles peuvent se ressembler et se rejoindre sur bien des plans, l’anticipation de James McCartney est l’écho de sa propre plénitude qu’il nous invite à ressentir à notre tour au rythme langoureux de son titre Peace and Stillness, point en devenir loin d’être le final de son exploration de notre monde intérieur et de ses voix reliées par une seule et même pensée.



Retrouvez toute l’actualité de James McCartney sur son site officiel.