Menu Fermer

Junaco | Cette fois je fuis pour les meilleures raisons

junaco blue room ep

Shahana Jaffer et Joey LaRosa sont Junaco. Ils nous viennent de Los Angeles. Ces jeunes folkers californiens poussent leurs pions tranquillement mais sûrement. Après Awry, leur premier EP sorti en 2019, ils sont de retour avec l’EP Blue Room, à paraître vendredi 30 juillet 2021.

Junaco : une autre façon de dire Carpe Diem. Une autre raison aussi de conjurer le sort. Dans l’idée de ce jeune duo américain dédié à un songwriting ressenti, il y a le fait de miser au quotidien sur l’intention de chacun à tellement y croire que celle-ci finit par devenir réalité. Pour Shahana Jaffer et Joey LaRosa, cela a marché ainsi. Résultat : malgré l’isolement de ces derniers mois et la privation de leurs premières scènes, la création musicale est toujours là.

En fait, elle est pour eux un refuge. D’une part, pour vivre pleinement puis pour exprimer tout ce qu’ils ont sur le cœur. D’autre part, pour initier le changement humblement. Ainsi, en parallèle de la musique, ils s’investissent dans le commerce équitable et les circuits courts. Ils font ça avec leurs convictions, pour la planète, simplement. D’ailleurs, cette authenticité se retrouve aisément dans les compositions de leur second EP Blue Room à paraître le 30 juillet. C’est cela qui touche.

Junaco : Paradise, un lieu ou un état d’esprit ?

Autant dire que cette question dispose aujourd’hui à elle seule d’un large éventail de réponses. Car ces derniers mois ont été l’occasion pour beaucoup, y compris pour Junaco, de repenser leur propre appréhension du paradis. Aussi se sont-ils plus que jamais sentis connectés à l’essentiel de la nature, à l’instar d’un soleil couchant ou du vent faisant danser les branches des arbres. C’est beau, alors tout va bien : un leitmotiv qui a profondément marqué leur travail de composition et d’écriture.

Shahana Jaffer et Joey LaRosa confessent d’ailleurs que leur nouvel EP Blue Room a été l’occasion pour eux de redécouvrir, d’une certaine manière, leur collaboration. Ainsi, ils ont largement “optimisé” leur temps de confinement en concevant plusieurs titres liés à leurs émotions et à leur volonté commune de faire l’expérience autrement de leur environnement et de leur existence. “Who put the weight of the world in the palm of your hand ?” : voilà une autre question tout aussi intéressante que la première. Nul doute que le duo a déjà des éléments de réponse à y apporter. Mais que vaudrait leur partage si ceux qui les écoutent n’entamaient pas également une réflexion de leur propre chef ?


Junaco : Site officiel | Crédits photos : Vasquez

D'autres articles qui pourraient vous intéresser :