Menu Fermer

Ora The Molecule | C’est la jungle

ora the molecule human safari premier album

Nora Schjelderup révèle aujourd’hui le premier album de son projet Ora The Molecule. Dans Human Safari, il est question de partager sa perspective du monde à travers un univers pop électro sachant titiller toutes les sensibilités.

L’auteur, compositrice et interprète Nora Schjelderup nous vient de Norvège. Après avoir fait partie d’un groupe de filles, elle embarque à 19 ans pour Los Angeles. Elle y devient la plume de l’ombre pour plusieurs artistes signés par Warner Music et se fait la main à la production musicale. De retour en Europe en 2017, elle partage plusieurs singles dès l’année suivante. En parallèle, elle se produit en tant que DJ en n’omettant pas de confesser ses affinités avec la scène disco underground soviétique des années 70.

Le titre retenu pour le premier album de son projet Ora The Molecule, paru ce vendredi 23 juillet 2021, a de quoi titiller l’intérêt de l’auditeur. Entre autres, si l’on considère ces temps troublés où la démocratie est régulièrement bousculée. De fait, Human Safari pourrait désigner l’homme comme étant tout autant la proie que le braconnier. Une hypothèse qui se confirme à l’écoute de cet opus qui valorise également plusieurs partis pris de composition et d’écriture très attirants.

Ora The Molecule : l’alchimie

Dans Human Safari, on distingue tous les ingrédients de la recette miracle de Nora Schjelderup. D’une part, sa capacité à s’appuyer très concrètement sur ses expériences professionnelles et personnelles passées pour en faire un tout musical homogène, et donc, bien plus fluide à l’écoute. Autrement dit, ça coule de source et ça embarque. Il y a du Feist, du Micky Green, du Emilíana Torrini aussi. Il y a ce ressenti des lignes qui font taper du pied et se trémousser. Beat, Beat, Beat !

D’autre part, Nora Schjelderup a des choses à écrire pour les dire, vraiment. Sous couvert de l’innocence d’un “oiseau qui se promène et se sent stupide de ne pas comprendre comment tout fonctionne”, elle réussit à mettre le doigt sur l’essentiel. Par exemple, sur cette quête perpétuelle de pouvoir et de profit de certains au détriment de la grande majorité des autres qui, pour une part, ne se rendent même pas compte des divisions qu’elle engendre. Qui, pour une autre, le savent bien et qui sont déterminés à ne pas la laisser passer. Dès lors, il s’agit dans Creator d’être apte à chercher au fond de soi ce quelque chose qui saurait impulser les vrais changements porteurs pour tous.


Ora The Molecule : Site officiel | Crédits photos : Jonathan Vivaas

D'autres articles qui pourraient vous intéresser :