Menu Fermer

Ussar | Comme seul sur Terre

ussar étendues ep réédition

Il y a moins d’un an, en juillet 2020, Emmanuel Trouvé aka UssaR dévoilait son premier EP. Il revient vendredi 11 juin 2021 avec une version rééditée. Des Étendues nouvelles par lesquelles un caractère se forge pour égorger les partis pris. Pour se frotter aussi à ses prochaines scènes.

Encore un qui détourne le regard de cette existence attendue dont il ne veut pas. Au détour de ces promos, on apprend ainsi qu’Emmanuel Trouvé a déserté les bancs de la fac de droit pour faire de la musique. Que l’amour de sa sœur pour Renaud et Brel ne le laissa jamais indifférent. Et que ses frères furent ceux qui lui offrirent The Who et la maîtrise de son instrument. Dès lors, Emmanuel avait toutes les cartes en main ainsi que le fin mot de l’histoire dédié à UssaR.

Ce nom de scène, c’est au départ un jeu entre Léonie Pernet et lui. Voisins de palier dans leur studio, les deux sont devenus tellement inséparables avec le temps qu’ils décident de faire un duo. Chose faite pour le morceau La Violence, figurant parmi les six titres du premier EP d’UssaR paru le 16 juillet 2020. Drôle de date pour dévoiler officiellement ses premières chansons au public. Pour une drôle de guerre qui se joua, avant tout, à l’intérieur.

UssaR : un vide qui s’entend vice

Cette drôle de guerre, c’est celle menée par tout quidam contre lui-même plutôt que de favoriser une approche indulgente à l’égard de soi, une quête salvatrice de connaissances. “Ça pue le vide”, la peur, l’aveuglement, la folie. Loin, très loin de la promesse incarnée par le potentiel de chacun, sur le papier. Dans Étendues, la réédition de son premier EP dont la sortie est annoncée pour le 11 juin, UssaR persiste et signe. Inutile de s’embarrasser de ces détours qui conceptualisent plus qu’ils ne concrétisent.

Ainsi, on retrouve dans cette nouvelle version des titres inédits et Bidon Vie, l’un des titres clés d’UssaR. L’auditeur est prévenu : il s’agira d’accepter préalablement l’existence de sa propre dissonance cognitive avant de l’écouter. Au risque de passer à côté de l’intérêt du morceau. Celui-ci révèle la quintessence de la sensibilité d’UssaR, au-delà des armes, des régiments et des batailles. Celle-là même que Léonie Pernet et d’autres avaient perçu pour encourager Emmanuel à sortir de son terrier. À quitter l’ombre de ses machines, de ses collaborations artistiques, de ses références classiques, françaises, internationales, de son rock, son rap. Et ce, pour ne voir que lui, Dehors. Pour boire les paroles de son piano, à 6 milliards ou comme seul sur Terre.


UssaR : Facebook | Crédits photos : Daisy Reillet

D'autres articles qui pourraient vous intéresser :