square the circle june and the jones

Les trois frères et sœur de June and The Jones sont de retour le 24 janvier 2020 avec leur nouvel EP Square The Circle. Robin Leduc s’est chargé de le mixer. Une fois de plus, la pop du trio fait mouche. Des envolées vocales de June aux instrumentations incisives des Jones, ces trois parisiens nous délivrent une pop mélodique qui se fera entendre le 29 janvier aux Étoiles à Paris.

Les anglo-saxons nous ont habitués à l’alchimie des fratries de musiciens où toutes les sensibilités se complètent parfaitement. June and The Jones est pourtant un groupe 100% français. Et ce, même si ses influences lorgnent bel et bien du côté de nos cousins d’Outre-Manche. La musique de ses membres reflète leur complicité et surtout leur complémentarité. Au croisement de l’électro, de la funk et du hip-hop, ils nous transportent avec des rythmiques imparables. Mais également avec des refrains aussi puissants qu’enivrants. Grâce à une production moderne, la musique du groupe se veut aussi dansante qu’hédoniste. Qui plus est, les paroles ont du sens.

Après de nombreux concerts, le trio June and The Jones s’est retrouvé en studio pour mettre au point sa formule toujours plus aboutie. Le dialogue entre les instruments vintage, les productions électroniques et les guitares laisse toute sa place à la voix d’Alice. Dancing on the Moon est le premier extrait des six titres du nouvel EP Square The Circle. On le savoure. Plus spontané que la précédente production du groupe, cet opus s’est nourri de son expérience de la scène. En parallèle, “on aime la musique pop qui se découvre en plusieurs fois”, explique le groupe. “Et qui laisse entrevoir de nouvelles subtilités à chaque écoute.”

June and The Jones : une histoire de famille

Dessinons le portrait de famille. Il y a Hadrien, le pilier. Cet amateur de Jungle et de The Avener apporte son goût pour des productions actuelles et efficaces, sans effet de manche inutile. Puis il y a Louis, le moteur, qui travaille à l’intuition. Influencé notamment par Tame Impala et Metronomy, cet ingénieur du son de formation a conçu tous les habillages sonores du nouvel EP Square The Circle. Quant à Alice, elle est amatrice de soul et de black-music. En réalité, elle est l’ambassadrice de June and The Jones.

Les grandes chansons pop sont souvent un parfait équilibre entre simplicité et complexité. C’est aussi cela qui les rend intemporelles. Avec sa pochette psyché à la Vasarely, ce six titres réussit le pari d’apporter de la profondeur à ce genre musical parfois sous-estimé. C’est peut-être un peu pour cela que le groupe l’a baptisé Square the Circle. En effet, ce nom se traduit en français par “réaliser l’impossible”. Pour June and The Jones, il s’agit ainsi de faire danser sans tomber dans la naïveté. D’aborder certains sujets à l’instar de l’amour, de la famille ou de la perte de repères, sans céder à la facilité dans l’écriture. Comme dans le titre Brother, une ballade planante et sensuelle dans laquelle la voix d’Alice n’a jamais été aussi nuancée.

 


June and The Jones : Site officiel | Crédits photos : Pierrick Guidou | Sources : Agence Attitude