Certains sont déjà revenus. D’autres viennent d’arriver. Beaucoup ne partiront pas. Dans la moiteur des journées d’été, tout le monde souhaite franchir la ligne. Celle qui sépare le quotidien de l’année et ces heures loin de tout. Au creux des vagues, en altitude, par vents et prés, l’esprit se laisse guider par les mots à Kathy, alors que Westerman prend la fuite en filature.

Un film de vacances ressemble parfois à celui que l’on se faisait. Le trafic est fluide, l’ambiance chaleureuse dans la bagnole. Aucun retard à déplorer en partance pour les îles à l’autre bout du monde. Pourtant, quelque chose d’indéfinissable vous retient encore à ces temps que vous pensiez avoir laissés derrière vous. Qu’ils vous lâchent pour que vous vous lâchiez ! Le conseil de Kerri Watt mérite d’être entendu. À la clé ? Les Dreams de Courrier Sud. “Oubliez-moi”, ose ajouter Pâle Regard. La distance devient une Obsession parmi d’autres. Elle emprunte la guitare de Ran Nir pour faire du voyage une réelle évasion.

Une belle vie vous attend de l’autre côté de l’Atlantique, tout autant qu’à cinquante bornes dans le camping des beaux-parents. Car un film de vacances, ça ressemble aussi à ses visages qui sourient, baignant dans la lumière de l’été. Si vous n’en croyez pas un mot, Pyrame se fera une joie de vous mettre sur la voie. Voyez la silhouette qui se profile sur la plage, une silhouette Quite Like You comme le suggère Drop Lone. A. Billi Free : les instants fleurissent et sont déjà des souvenirs. Celui d’un bain de minuit passé à contempler les étoiles avec Fink. Celui d’un duo parti en quête de son petit paradis un 21 juin.