Les choses ne sont jamais aussi simples qu’elles semblent l’être. Il y a ceux qui le savent. Et les autres qui ne le savent pas ou qui feignent de l’ignorer. Entre paresse et malhonnêteté intellectuelle, l’esprit de ces derniers s’égare. Chapeau pointu, idéal pour recentrer les idées tordues : un nouveau départ sans certitude préconçue est encore possible. Pas vrai LA Priest ?

Départ et préjugés : ça sonne comme le titre d’un bon film. L’un de ceux qui promettent un casting de choix au service d’un script pas piqué des vers et d’une mise en scène ingénieuse. Sauf qu’il ne s’agit pas d’une fiction mais de la réalité. On sait à quoi ils pensent, The Dears en tête, et c’est vraiment horrible. Babeheaven pose un regard franc et las sur la condition humaine : serait-elle vouée à revivre constamment les mêmes drames, sans se rendre compte que l’histoire se répète sans cesse ? Les Silver Chains de Sacha forment la métaphore d’un cercle vicieux qui n’a que trop duré. De quoi vous imposer les plus longues insomnies, façon Bops, que vous n’ayez jamais connues.

Départ et préjugés : ou quand l’entracte ne dure que quelques heures avant que d’autres images, attendues, ne repartent de plus belle. Things Ain’t Changed : bien vu L.A. Salami. Mais au lieu de se contenter de la soupe amère servie en continu tous les jours, pourquoi ne pas avoir le curiosité d’aller voir au-delà ? Speak : c’est ce que vous exhorte de faire Robert Robert. Avec votre famille, vos amis. Les autres, ces inconnus qui ne viennent pas de votre cercle premier. Soyons fous : avec vous-même aussi. Êtes-vous de ceux qui se régalent des couleuvres qu’on les force à avaler ? Vraiment ? Halley inspire Comett quand il reste encore du chemin à Wh?land pour sortir de son néant. Un toit, trois bons repas chaque jour et quelques gens qui vous aiment : ces abris de l’ancien temps ne sauraient durablement protéger aujourd’hui sans comprendre ce qui se trame au-dehors. Aux doux sons d’Audrey Thirot, ne plus se laisser berner. Aux charmes de la bonne conscience, tourner le dos pour réhabiliter la liberté, le sens et le talent.