Menu Fermer

An Early Bird | Tout le monde dehors

an early bird stefano de stefano nouvel album diviner

An Early Bird se présentera à nouveau aux aurores, vendredi 2 juillet 2021, pour partager son troisième album pop-folk Diviner. Une pièce qui parvient à le satisfaire quand elle nous comble de joie…

Le monde appartient à ceux qui se lèvent tôt : c’est ce que l’on a coutume de dire. Le Napolitain Stefano De Stefano a poussé l’adage dans ses derniers retranchements, jusqu’à en faire finalement le nom de son projet solo. Ainsi, depuis la révélation de son premier album Of Ghosts & Marvels en octobre 2018, An Early Bird parcourt les scènes européennes en provenance de sa tendre patrie italienne. Auteur, compositeur, interprète et multi-instrumentiste, il s’était déjà forgé une première reconnaissance à travers sa participation au groupe indé italien Pipers. Celle-ci dura une dizaine d’années et trois albums avant que Stefano ne décide de voler de ses propres ailes.

Vendredi, An Early Bird signe son come-back avec Diviner, un troisième album résolument plus pop que ses précédents. Il est la réponse de Stefano De Stefano aux confinements répétés l’ayant privé des lives. Son second opus Echoes of Unspoken Words, paru début octobre 2020, eut de fait une existence écourtée. Qu’à cela ne tienne : debout avant que la nuit ne s’achève, An Early Bird poussa la chansonnette avant le coq. Il se décida à écrire et composer Diviner pour partager sa propre conception de la vie. Mais également pour sublimer, à sa manière, les liens immuables qui unissent les êtres.

An Early Bird : poissons dans l’océan, fêlures Under the Skin

Touchés par son single Fishes in the Ocean dévoilé en février dernier, les chanceux ayant déjà eu l’opportunité d’écouter Diviner en intégralité vous diront que l’album s’inscrit dans une logique de composition similaire. Pour An Early Bird, il s’agit en réalité « d’apporter quelque chose de spécial à la surface » comme le ferait un sourcier. Mission accomplie, et doublement, si l’on en croit le ressenti de l’artiste sur son propre travail : « Quand j’ai sorti mes deux premiers albums, je dois bien admettre qu’il y avait quelque chose qui ne me rendait pas totalement heureux : quelques arrangements, quelques voix, peut-être une partie des paroles. Ce qui n’est pas le cas avec Diviner : cet album me fait me sentir bien. »

C’est le cas également pour l’auditeur. Aux titres plus rythmés à l’instar de Mulholland Drive répondent des titres confessions comme Angela en dernière plage. Avec Diviner, l’heure est à l’expression d’espoirs et de projections. Certaines d’entre elles résonnent avec l’urgence qu’éprouva An Early Bird lors de sa décision de réaliser l’album. Une décision cherchant à congédier l’hystérie et la peur pour revenir à un essentiel, notamment dans les textes : « Les paroles sont plus matures et les voix plus expressives », souligne Stefano. Holding onto Hope, regardez devant et autour. Soyez patients : demain aura tôt fait d’être là.


An Early Bird : Facebook | Crédits photos : Elena Di Vincenzo

D'autres articles qui pourraient vous intéresser :