BRISAROCHE1170

Depuis sa participation à la bande originale du film Yves Saint-Laurent en 2014 puis ses collaborations un an plus tard avec Bee Tricks et Appart, Brisa Roché a su nous faire languir. Elle a heureusement sorti le 25 mars dernier le tout premier single de son prochain album Invisible 1, à paraître d’ici cet été chez Kwaidan records / K7.

Each one of us : tel est le titre du nouveau single de Brisa Roché. Une ode chuchotée mêlant la grâce de l’artiste à sa vision vocale et abstraite d’une musique qui serait la seule apte à percer à jour les cieux encombrés de l’âme humaine.

Brisa Roché, c’est l’éternelle baroudeuse insatisfaite creusant des trous partout dans son moi profond pour être toujours au plus près de ce qu’elle ressent véritablement, au plus près aussi de ce qu’elle souhaite partager de plus beau avec son public.

Depuis son premier opus The Chase sorti il y a onze ans maintenant, l’Américaine originaire de Californie ayant élu domicile à Paris entre les cordes des contrebasses et les notes des pianos des bars jazz de Saint-Germain-des-Prés a fait son chemin, ses va-et-vient en solitaire, ses retours en arrière pour rebondir dans une magnificence élégante sur les scènes des plus grands festivals jazz, notamment à Montreux.

Elle use d’un panel de genres qu’elle soumet à ses envies folles afin de diffuser une sonorité unique, et ce dès 2007 dans son second album Takes dans lequel elle insuffle une pop marquée par son amour évident pour celle des sixties ainsi que par la gestation de celle que le monde ignore encore. Rappelez-vous Heavy Dreaming.

Aussi, même si le jazz demeure son trésor, Brisa Roché explore et conquiert l’essence de son évolution artistique par l’apport des univers qu’elle croise avant de les visiter de fond en comble.

Ce sera à nouveau le cas dans Invisible 1, son quatrième album succédant à All Right Now sorti il y a cinq ans.

Entre électro minimaliste et pop intimiste, les titres complémentaires de Invisible 1 auxquels j’ai eu la chance d’accéder confirment la résurgence vaporeuse björkesque de la volonté dont usa la douce rebelle, volonté qui brisa une fois de plus les codes au profit d’une musicalité réinventée et captivante.

Et c’est dire si ceux qu’elle brisa déjà par le passé tentèrent de s’accrocher à son nom alors qu’ils volaient en éclats.

Quoiqu’il en soit, espérons que ce nouveau coup de semonce ne tardera pas et qu’il vous sera offert de marcher sur la plage avec cet invisible invoqué dans l’ombre de nos corps presque nus par Brisa Roché pour faire sortir du cadre nos émotions indomptables.



Retrouvez toute l’actu de Brisa Roché sur son site officiel.

Et rendez-vous très prochainement sur Skriber pour l’interview de Brisa à l’occasion de la sortie de son nouvel album Invisible 1.