Menu Fermer

Creams | Paroles du subconscient

creams sleep on me ep

Mercredi 3 février 2021, Natia Chichinadze aka Creams sortira son tout premier EP. Ce sera également pour elle l’occasion de dévoiler le nouveau clip de son single Sleep On Me.

Natia Chichinadze est une auteure, compositrice et interprète géorgienne. Elle est née sur les rives de la mer Noire, à Batoumi. Aujourd’hui installée à Tbilissi, elle se fait appeler Creams. Et ce, en écho à son projet musical singulier axé sur un long travail d’introspection. Mais également sur une série de rencontres et de lectures qui lui a finalement permis de trouver son propre style. Et bien qu’elle soit elle-même incapable de le définir précisément.

Entre musique électro, passion pop et hip-hop décalé (de par sa nonchalance clairement assumée), Creams développe la trame d’un parcours qu’elle dédia très tôt à l’écriture et à la musique. L’idylle débute alors qu’elle n’a que 14 ans. Et si les premières lignes sont, selon ses propres termes, complexes et chaotiques, elles forment les contours d’une identité à part. Elle la partage sans compromission dans son premier EP à paraître ce mercredi.

Creams : la crème de la crème

Du haut de ses 25 printemps, Creams arpente le chemin en gardant en mémoire les couchers de ce soleil rouge écarlate régnant sur les plages de Batoumi. Son allant s’inspire de sa circonspection quant aux usages des gens de son pays. Et l’énervement qu’elle y perçoit imprègne – malgré elle ? – son interprétation. Ceci étant dit, elle conserve un véritable contrôle sur cette violence multiforme presque quotidienne.

La sortie de son premier EP se fera en parallèle de la mise en ligne du nouveau clip de son titre Sleep On Me. Trois mois après le partage de celui de son single Run, on y observe les acrobaties d’une Natia suspendue par les pieds. Quand celle-ci n’est pas comme « perfusée » par plusieurs fils électriques. Une image qui fait écho à la situation économique compliquée de son pays, où les jeunes artistes comme elle multiplient les petits jobs payés 230 euros le mois. Mais où la création, notamment musicale, est plus qu’un simple passe-temps. En l’occurrence pour Creams : une thérapie, une aide pour survivre.


Creams : Facebook | Crédits photos : Giorgi Wazowski

D'autres articles qui pourraient vous intéresser :