dweamz come two

Après son premier EP F.Y.N paru en 2019, le groupe montreuillois Dweamz est revenu le 26 juin 2020 avec son second : Come Two. Une production mêlant R&B, hip hop et trip hop qui lui permet d’explorer de nouvelles sonorités électro dédiées au regard qu’il porte sur la société.

Pendant quelques temps, les membres de Dweamz ont dû faire leurs preuves en accompagnant d’autres projets musicaux. À l’époque, leur nom de scène était encore un songe. Néanmoins, ils partageaient déjà cette envie d’aller plus loin. D’écrire et de composer leurs propres morceaux. Et ce, dans une perspective dépassant la seule dénonciation. Objectif : dévoiler une autre manière de vivre les choses en s’inspirant de leurs influences artistiques, allant de Solange à Amy Winehouse, en passant par Portishead, MGMT et Bernard Herrmann.

Dans Come Two, le second EP du band dévoilé un an presque jour pour jour après la sortie de F.Y.N, la voix de Charlène guide et porte ainsi des compositions ressenties. À la fois modernes et minimalistes, elles reflètent une trajectoire nouvelle initiée par le groupe. Synthétiseurs et batteries électroniques s’invitent dans ce nouvel opus. Et ce Big Boy qui l’inaugure rappelle notamment la grande époque de Morcheeba.

Dweamz : au-delà des clichés

Si Philippe est le père d’une majorité des titres de Dweamz, la composition et l’écriture se veulent collaboratives. Elles s’attachent à concrétiser les réflexions du groupe, entre autres, quant aux sujets qui font l’actualité. Tant dans le fond que dans la forme. Dans ce sens, l’affaire Benalla constitue le thème principal du titre Fwance Amuzement Park. Et ce n’est pas un hasard si le single fut dévoilé le 1er mai 2020. Ce dernier interroge quant au traitement médiatique de cette affaire d’État ainsi que sur la façon dont les manifestations furent réprimandées.

Plus que jamais convaincus de la nécessité de faire de la musique qu’ils aiment avant tout chose, les membres du groupe Dweamz poursuivent leurs initiatives en ligne, à défaut de pouvoir se produire sur scène actuellement. Forts d’une singularité artistique qu’ils incarnent chacun à leur manière, leur cohésion crée la pertinence de leur démarche. Elle est la clé de voûte de leurs prochaines évolutions, qu’ils ne cachent plus vouloir matérialiser dans un premier album. Sans pour autant se fixer, pour le moment, d’échéance précise quant à sa réalisation.

 


Dweamz : Facebook | Crédits photos : Laure Ledoux