idaho levitate édition vinyle talitres

Non, il ne s’agit pas d’un nouvel album. Mais bel et bien d’un opus sorti il y a 19 ans. Idaho ressort Levitate aujourd’hui en édition vinyle, remastérisé pour l’occasion par un certain Bill Sanke.

En octobre 2001, lors de la sortie CD du sixième album d’Idaho, Levitate, Jeff Martin approchait la quarantaine. Presque vingt ans plus tard, il nous livre un bond dans le temps et l’espace avec la réédition vinyle de cette production, limitée à 1 000 exemplaires. Celle-ci fut reconnue par ses pairs et la critique comme un véritable tournant dans la discographie du projet.

Ce n’est pas la première fois que Jeff Martin remet ainsi le couvert. On se souvient en 2018 de son approche similaire pour la réédition de son cinquième disque Heart of Palms (paru à l’origine en 2000). Une initiative qui remporta les faveurs de son public et au-delà. Et qui fut portée, une fois n’est pas coutume, par le label Talitres. De là à parler de flair obscur, il n’y a qu’un pas.

Idaho : piano, guitare, voix et tralala

Dans Levitate, la nostalgie de Jeff Martin a la peau dure. Elle le manipule au même titre que l’auditeur pour traverser les étendues éthérées d’une musicalité slowcore intemporelle. Entre contemplation et fibrillation, les compositions de Jeff capturent l’émotion d’un manière bien singulière. Elles concrétisent les détresses tout autant que la tendresse.

Formé en 1991 avec John Berry, le band Idaho s’incarne en Jeff tout autant qu’il se révèle grâce à lui. John ne fera pas long feu face à cette profonde passion guidée par l’indépendance, l’insouciance et l’inconscience de Jeff. En effet, il quitte le groupe en 1994, un an après la révélation d’un premier opus intitulé Year After Year. Un temps qui, décidément, peine à avoir de l’emprise sur l’allant et les airs évanescents d’Idaho.

 


Idaho : Site officiel | Facebook