Menu Fermer

Maxwell Farrington & Le SuperHomard | Once… upon a (chosen) time

maxwell farrington et le superhomard christophe vaillant once

Christophe Vaillant, aka Le SuperHomard, et Maxwell Farrington dévoileront vendredi 30 avril 2021 chez Talitres Once. Un album fruit de leur collaboration aussi inattendue qu’évidente.

Lors d’un concert commun à La Boule Noire en 2019, un Avignonnais rencontre un Australien expatrié. Le premier, Christophe Vaillant, est compositeur, arrangeur et multi-instrumentiste, à l’origine notamment du projet musical électro-psyché Le SuperHomard. Le second, Maxwell Farrington, est auteur, compositeur et interprète. Il a quitté sa patrie pour la Royaume-Uni puis la France, faisant escale à Marseille, Toulouse puis Saint-Brieuc, où il intègre le groupe noise Dewaere.

La rencontre entre ces deux-là concrétise tout autant une effusion musicale originale qu’une continuité. Si l’on considère, entre autres, le travail mené par Christophe Vaillant depuis 2015 avec sa formation à travers le projet Le SuperHomard. Revisitant les musiques des films des années 60, ses compositions dévoilent des évasions sonores intemporelles. Et ce, à travers trois EPs (Maple Key en 2016, Dry Salt in Our Hair Remixes en 2017, Springtime en 2018) et l’album Meadow Lane Park paru en février 2019. Des productions finement menées influencées notamment par l’univers d’Ennio Morricone et celui du duo Air.

Quand la voix de Maxwell Farrington se fit pincer

Présenté comme un album à quatre mains, le premier album collaboratif, Once, de Christophe Vaillant et Maxwell Farrington, est surtout un ovni dans le paysage musical alternatif actuel. Une autre approche de ce que la musique porte en elle d’anachronique, dans le sens noble du terme. Autrement dit, un voyage qui permet d’explorer des contrées à la fois éloignées et si proches de nous.

Le titre Big Ben, pour lequel Evelyn Ida Morris mêle sa voix à celle de Maxwell, en est une parfaite illustration. Sans en être la seule toutefois. Dans Once, les histoires se suivent et ne se ressemblent pas. Tout comme elles ne ressemblent en rien à d’autres façons de raconter les choses de la vie. L’amour, la séduction, la vie, la mort, le mensonge, la postérité, le cours de saisons… Once est une fenêtre sur une réinterprétation de l’expression sentimentale des introspections de jadis. Good Start, donc, pour cette collaboration prolifique et harmonieuse. Rendez-vous en seconde plage au North Pole plutôt qu’ailleurs.


Maxwell Farrington & Le SuperHomard : Facebook | Crédits photos : Franck Alix

D'autres articles qui pourraient vous intéresser :