Menu Fermer

Night Flight | Talking about you & the life you’re missing

night flight songs from echo zoo ep

Déjà en partance en 2018 avec Departure, la toute première plage de leur album éponyme, les membres du groupe londonien Night Flight ne semblent pas vouloir quitter les airs. Un peu plus d’un an après la sortie de leur EP White Noise, ils reviennent le 30 avril 2021 avec un inédit : Songs From Echo Zoo.

S’ils sont très attachés à l’œuvre des Beatles, l’évocation s’arrête là, selon leurs propres termes. Et pour cause : les quatre gars de Night Flight ne sont pas là pour s’accaparer ou réécrire l’histoire. Révélés il y a trois ans avec la sortie d’un album éponyme très prometteur, l’enfermement contraint de ces derniers mois les a encouragés à s’en extraire à leur manière. Et plus précisément, par leurs souvenirs.

Ainsi, leur nouveau quatre titres Songs From Echo Zoo, à paraître vendredi 30 avril, dépasse la seule notion du voyage. En réalité, il s’agit d’une belle façon de s’extirper des quatre murs d’un “home sweet home” devenu une prison pour le corps, mais aussi pour l’âme et l’imagination. Dans cet EP émouvant, Sam Holmes, Harry Phillips, Dan Webb et Oliver Halvorsen permettent à l’auditeur de se reconnecter à ces lieux qui ont marqué son temps et sa mémoire.

Night Flight : rêver en attendant de revivre

Dreaming… En tous les cas, lorsque le rêve est encore possible. Car cette situation a de quoi taper sur le système tant ils ont été nombreux à marcher sur la tête. Résultat : des jours qui se succèdent et qui se ressemblent trop. Et des nuits perturbées, perturbantes, que Night Flight propose de fuir. Direction : le Canada, où Sam se rendit en 2012. Puis la Californie, où il fut deux ans plus tard pour participer à la musique d’une pièce dédiée aux Beatles et intitulée Backbeat. Ainsi qu’en 2019, pour conduire sans but précis accompagné de Harry dans les rues de LA à deux heures du mat’.

Real Estate, Deerhunter, The War on Drugs, auxquels on pourrait ajouter un Keane et un Thirteen Senses, constituent les références de choix de Night Flight. Elles dépeignent bien la matière trottant dans les cervelles du band. Sans omettre l’amour infini que Sam porte à Dylan, Young et Joni Mitchell. Leur plume inspire la sienne depuis quelques années déjà. Ils forment à eux trois une belle troupe de muses si l’on en croit la jolie poésie qui se dégage de l’EP. Bien sûr, cette poésie éveille une nostalgie qui peut, parfois, blesser. Mais elle est aussi celle qui rend le souvenir, la patience et la détermination plus intenses encore. Something Going On : Harry vous veut du bien malgré ses nuits blanches. Au-delà de la peur, le renouveau grandiose de la liberté, dans toute sa force et sans concession.


Night Flight : Site officiel

D'autres articles qui pourraient vous intéresser :