pléthore louis faloci ep l

Mais qui se cache dans le casque ? En mode Daft Punk, le groupe Pléthore sort ce vendredi 20 septembre un premier EP intitulé L. Ce projet musical est né il y a deux ans de la volonté d’un certain Louis Faloci. Il se produira sur la scène du théâtre El Duende le 21 septembre.

Entre électro atmosphérique et trip-hop façon Massive Attack ou Coldcut, Pléthore navigue à vue. Depuis un peu plus de deux ans, Louis Faloci exprime à travers lui ce qu’il avait gros sur le cœur. Installé à Paris, il use de son background de batteur au sein de Guru Fiction et de Hijacked (un duo musical formé par Clément Bazin et Jésabel Domberger). Grâce à Pléthore, il explore des contrées bien éloignées des structures qui nous gouvernent. Sans omettre de les déconstruire au préalable avant le grand voyage.

Car s’il pratique la musique depuis onze ans maintenant, Louis Faloci est aussi architecte. Le nom de son premier EP L incarne la quintessence de ces deux métiers. De deux passions qui étaient faites pour se rencontrer puis muter inexorablement jusqu’à atteindre la symphonie toute personnelle de Pléthore. Disons les choses simplement : cette première production est une belle promesse. Elle transporte dans les nineties et maintient le regard rivé sur demain.

Pléthore : He’s got you deep in his soul

Sur scène, Louis Faloci s’est entouré de trois acolytes. Mais lorsqu’il s’agit d’écrire et de composer, c’est en solitaire qu’il laisse l’esprit de Pléthore l’investir. De quoi expérimenter un dédoublement de personnalité en l’occurrence salvateur, comme il l’exprime dans son morceau Regrets en dernière plage en opposant architecture et musique. Pour finalement les laisser s’embras(s)er. L’amour entre ces deux-là ne fait décidément aucun doute. Il a formé en partie les sentiments intenses exprimés dans Soul.

Au-delà des buildings de Lonosphère, la nature attend la vraie que chacun finirait un jour par assumer. Porté par une âme conquérante qui se détourne de l’abandon pour se réaliser pleinement dans Late, Pléthore lâche prise. Allez, laissez-vous glisser à votre tour ! Rendez-vous au Festival du théâtre El Duende à Ivry-sur-Seine pour vivre cette danse inédite de la résilience et de la joie à venir. Et/ou le 29 novembre au New Morning à Paris.

Pléthore : Facebook