somehow live at la clef Erwan Pépiot

Erwan Pépiot aka Somehow est un conquérant qui sait débarquer là où on ne l’attend pas. La preuve une fois de plus avec son nouvel album, Live at La Clef, paru vendredi 3 avril chez Toolong Records.

Il n’a jamais pris un seul cours de musique ou de chant. Pourtant, il a réussi un atterrissage tout en douceur sur la piste de mélodies grâce auxquelles il raconte à présent ses propres histoires. Erwan Pépiot est un amoureux transi, de cette amertume qui pousse à dire les choses. Dans son cas, à les chanter. Professeur-chercheur à l’Université de Paris 8, l’acoustique forme sa carrière. Mais également toute la singularité de sa démarche créative et de Somehow.

Depuis son antre de baroudeur qui se cherche encore avant d’oser partir vraiment, il imagine et compose les routes de ses petits bonheurs. De son message, aussi, à l’ombre des croyances qui l’animent. Et qui lui font espérer tout à la fois un avenir meilleur, un refuge, un invisible réconfortant. Inspiré entre autres par Nick Drake, Belle & Sebastian et Joy Division, Erwan Pépiot fait de Somehow son étendard. Voilà presque cinq années qu’il s’agite dans les vents de curiosités contraires pour une nouvelle rencontre depuis hier au creux d’une intimité sans fard ni loi.

Live at La Clef : Somehow, des retrouvailles

Le nouvel album de Somehow, Live at La Clef, donne la possibilité à Erwan Pépiot de partager plusieurs morceaux de sa discographie de façon inédite. Ainsi retrouve-t-on dans son set le titre Over the Raindrops sorti en décembre 2015. Le temps passe et file à une vitesse phénoménale. On retrouve également les morceaux Escape et Someday tirés quant à eux de son album Hidden Memories paru en juin 2017.

Enfin, certaines chansons de Low Tide, un opus dévoilé en octobre 2019, résonnent différemment dans Live at La Clef. Et ce, du fait de l’actualité de ces derniers mois et des événements récents. Si les émotions qu’elles décrivent sont avant tout connectées à Erwan Pépiot, elles tissent des liens inattendus avec le réel. À l’instar de There’s a Riot Coming en seconde plage et de Shut Your Eyes and See en troisième. C’est pourquoi l’élan brit du songwriter n’est pas que dans la forme. Il réside aussi dans l’intention. Somehow or other : d’une manière ou d’une autre, il faudra bien un jour se lever et réapprendre à marcher.

 


Somehow : Facebook | Bandcamp