the innocence mission sun on the square

Le groupe américain The Innocence Mission, originaire de Lancaster en Pennsylvanie, fêtera l’année prochaine son trentième anniversaire. Pour l’occasion, il revient aujourd’hui après quatre ans d’absence avec un onzième opus intitulé Sun on the Square, offrant un mélange de rêveries touchantes et d’intentions bienveillantes.

Karen Peris et son mari Don Peris forment avec Mike Bitts le groupe The Innocence Mission depuis 1989. Leur rencontre se déroula alors qu’ils étaient tous les trois élèves à l’école catholique, durant la préparation de leur représentation de Godspell, une comédie musicale écrite et composée par Stephen Schwartz dans les années 70.

Le groupe compta un quatrième membre pendant ses premières années d’existence en la personne de Steve Brown, son batteur. Après un premier album éponyme produit en 1989 par le mari de l’époque de Joni Mitchell, puis deux autres parus quant à eux en 1991 (Umbrella) et 1995 (Glow), The Innocence Mission sort son quatrième opus Birds of my Neighborhood en 1999.

Il inaugure sa nouvelle configuration de groupe, coïncidant avec le départ de Steve Brown. Il initie également les nouvelles perspectives artistiques du duo formé par Karen et Don Peris, sur scène comme dans la vie. Ces derniers décident de prendre le large pour embrasser une direction musicale plus indépendante, et toujours plus connectée à leurs aspirations profondes.

Donnez-moi votre main, Madame

Depuis, The Innocence Mission n’a presque jamais dévié de cet univers intime qu’il imagina au cœur de la quiétude de sa démarche créative et de son message. Sun on the Square, son onzième album studio, en est un bel exemple une fois de plus. Et on se laisse vite prendre au jeu, si tant est qu’il en soit effectivement un.

Si tous les membres du groupe participent à la composition musicale des morceaux, Karen Peris est l’auteure attitrée de ses chansons.  Elle y développe un songwriting fait maison qui sent bon le repas en famille autour de la table en bois bricolée par papa, le linge lavé avec des essences naturelles de lilas puis étendu dans le jardin et fouetté par le vent, ces sourires que l’on n’oublie jamais, éclairés par le feu de cheminée le dimanche soir avant que les enfants n’aillent se coucher.

Juste un autre moment ensemble

Ainsi, on s’imagine à notre tour basculer tranquillement dans le rocking-chair de grand-mère, les yeux mi-clos pour confondre sciemment songes et réalité. Sun on the Square devient alors cette fenêtre donnant sur ces collines potelées couvertes d’herbes hautes, caressant le ciel au rythme des souvenirs ressurgissant ça et là dans notre mémoire. Look out from your Window

On identifie aisément les liens existant entre la musique de The Innocence Mission, et celle de King Creosote & Jon Hopkins dans Diamond Mine. Celle aussi d’Agnes Obel dans son premier opus Philarmonics. Sous cet Light of Winter, un Green Bus trace sa route dans l’ombre des Pins. De là à fantasmer ces Buildings in Flower, il n’y a qu’un pas. Que l’on vous encourage à faire dès à présent en suivant les prochaines actualités de The Innocence Mission sur sa page Facebook, histoire de ne pas manquer notamment sa prochaine venue dans l’Hexagone.