Menu Fermer

Tuvaband | Personne ne nous avait dit

tuvaband growing pains & pleasures nouvel album

Tuva Hellum Marschhäuser, aka Tuvaband, revient vendredi 21 mai 2021 avec son troisième album Growing Pains & Pleasures. Quatre ans après la révélation de son premier EP Mess, l’enchanteresse norvégienne sait plus que jamais nous envoûter.

Au départ, Tuvaband devait être un duo. Finalement, il devint le projet solo de Tuva, une auteure, compositrice et interprète originaire des contrées norvégiennes. Elle s’exila à Berlin il y a quelques années. Depuis, elle diffuse sa grâce vocale à travers le monde entier. Ainsi, son organe sert une musicalité instinctive. Une synergie de sonorités mêlant le rock et la dream-pop à une perspective électro qui lacère les intériorités.

Tuvaband s’inscrit dans la digne tradition de Bon Iver et London Grammar. Mais pas seulement. Très tôt, Tuva confie sans détour sa connivence avec la songwriter suédoise Alice Boman ainsi qu’avec la non moins touchante Lisa Cranner. Pour Growing Pains & Pleasures, son troisième opus à paraître ce vendredi, elle conserve ces références intactes tout en creusant plus profond. Les fruits de cette quête intemporelle dévoilent de nouvelles textures savoureuses, aux frontières de l’affirmation et de l’irréel.

Tuvaband : laisse les gondoles à Venise

La demeure vénitienne dans laquelle Tuva passa une semaine début 2019 est décrite comme une “maison caverneuse devenant une sorte d’univers parallèle”. Par ce biais, il semble qu’elle ait pu explorer les zones sombres de son propre esprit, là où elle rangeait jusqu’à présent ses doutes les plus oppressants. Entre autres, quant à la perception que certains avaient pu avoir de sa musique lors de ses débuts. Une “jolie” musique qui ne résonnait pas du tout avec ce que Tuva voyait déjà en elle à l’époque. En l’occurrence, un “brouillon” perpétuel comme étant le seul moyen de révéler une authenticité et une créativité véritables.

D’où la dureté, teintée de colère, exprimée dans son second album I Entered The Void, paru en novembre 2019. Une épopée introspective dont on retrouve le bouquet final dans Growing Pains & Pleasures. Il y est question d’émotions décuplées une fois Tuva (et d’autres) sortis du confinement. De changements, de maturité, d’acceptation. Mais aussi et surtout, d’une Tuva ayant retrouvé la trace de sa pensée initiale concernant Tuvaband. Un projet qui n’a pas à rougir de son caractère inachevé. Dans cette optique, Tuva a conservé dans son nouvel album la plupart des guitares de ses démos. Une boucle bouclée de façon Irreversible. Et un cercle vertueux qui s’instaure pour longtemps à la faveur de ces Fully Mature Things. Tuva les étreint par une emprise assurée. Et par un regard qu’elle porte, désormais, ailleurs.


Tuvaband : Site officiel | Crédits photos : Maria Louceiro

D'autres articles qui pourraient vous intéresser :