Menu Fermer

Vaiteani | Signes de vie, ici et ailleurs

vaiteani signs

Comment ne pas être charmé par Vaiteani ? Le duo tahitien revient vendredi 20 novembre 2020 avec son second album. Signs marque une nouvelle étape dans son travail de composition. Il résonne singulièrement avec le contexte actuel et nous invite à une introspection utile quant aux seules perspectives qui nous sont proposées.

En avril 2017, le duo Vaiteani dévoile un premier album éponyme mêlant tahitien et anglais. Il surprend, déjà, par sa faculté à marier les genres et les cultures. Et ce, à travers des sonorités empruntant tout autant aux codes de la musique folk qu’au reggae, sans omettre une approche plus traditionnelle connectée aux origines de Vaiteani et de Luc. De quoi leur inspirer “l’étiquette” de “polynesian folk” pour caractériser leur appartenance dans les médias. Bien qu’en réalité, leur musique soit avant tout l’écho d’un essentiel communiant avec les grands espaces de la nature de l’homme.

Ayant grandi à Tahiti, Vaiteani a fait ses études en France. Elle y est accueillie par celle qu’elle considérait comme sa seconde grand-mère. Une expatriée tahitienne tout comme elle, qui s’était installée dans l’Hexagone après avoir épousé un Alsacien. Auteure, compositrice et interprète, Vaiteani s’inspire des émotions qui parcourent son existence pour écrire les chansons du duo. Elle est épaulée par son autre grand-mère pour celles en tahitien. Et ce, afin de retranscrire précisément les thématiques qu’elle aborde tout en respectant la langue natale.

Vaiteani : des découvertes constantes dans celles formées au-delà des océans

Pour son second album Signs à paraître ce vendredi, Vaiteani nous prend à nouveau par la main pour explorer des contrées toujours plus étonnantes. La sublime voix de Vaiteani épouse les trouvailles instrumentales de Luc et leurs trésors sonores. Résultat : un voyage dans le voyage. Il permet d’offrir à l’auditeur des horizons très différents d’une plage à l’autre. Mais toujours avec la trame d’un récit conté tel un carnet de route des joies et des bouleversements qui ponctuent le cheminement personnel de chaque auditeur.

Là est la clé du succès de Vaiteani. Une musique universelle qui fédère autour du partage sans fard de réalités plurielles. Coréalisé par David Grumel, ayant déjà accompagné The Pirouettes et Neeskens, Signs est tout autant un port d’attache que l’expression d’une nécessité : celle de s’en aller. Pour celles et ceux déjà partis, qui continuent à guider chacun de nos pas durant toute nouvelle traversée. Mais également pour celles et ceux qui restent. Et pour lesquels le surplace ne peut qu’être finalement synonyme d’une angoisse grandissante et de l’oubli de leur propre humanité. Embrace l’inattendu, l’inexplicable. Homai : laissez les rythmes du monde envahir tout votre corps. Que la colère se dissolve dans les Waters d’un destin qui vous appartient encore. Si tant est que vous restiez maître de vos envies, de vos actes et de vos pensées.


Vaiteani : Site officiel | Crédits photos : Frank Loriou

D'autres articles qui pourraient vous intéresser :