fionn regan cala

Le sixième album de Fionn Regan Cala commence comme il se doit : “Wear this crown of light for you on this August moon”. Sa sortie digitale est annoncée pour vendredi 9 août chez Abbey Records, le label qui a du flair et qui compte notamment l’excellentissime groupe Pale Seas dans son catalogue. La version physique de Cala paraîtra quant à elle le 23 août.

Collar Of Fur est la chanson d’ouverture de Cala, le nouvel album de Fionn Regan. Elle associe des images élémentaires et romantiques à une mélodie tout aussi luminescente. L’ensemble vocal est subtilement audacieux, comme les joyaux d’une guitare acoustique délicatement atmosphérique. “Comme un film en super-huit” ajoute Fionn.

En espagnol, Cala signifie “ruisseau”. Celui de Fionn Regan est baigné des doux rayons de l’été et de la lumière irisée de la lune d’août. De fait, les dix compositions originales de cet opus forment une déclaration concise, mais avec des teintes profondes dessinées par la beauté somnolente de Fionn et par ses récits nuancés.

Il en va ainsi avec Fionn Regan. Le son de Cala est lui aussi inspiré de l’intuition. “Je ne l’ai pas trop pensé. J’espère que les chansons peuvent briller de cette façon. La chanson vient en premier, puis le palais sonique, puis les mots donnent un sentiment d’appartenance ou de paysage.”

Fionn Regan : Under the Waves

S’il existe un lieu réel où résident ces chansons exquises qui nous hantent, c’est quelque part près du ciel. Les derniers mots de Cala  viennent de Under The Waves / Tokyo. D’un couplet simple et percutant qui souligne l’engrenage élémentaire, hélice romantique du disque: “When you’re here tomorrow night / I’ll sing to you with my jaw of light.”

D’autres images font allusion aux remous émotionnels de Fionn Regan. Head Swim en seconde plage fait référence à une légende anglo-française. The Ocean Wave à la Cronebane, une ancienne monnaie irlandaise.

Quant à la chanson Brass Locket, elle s’installe aux États-Unis, plus précisément au Tennessee, près du fleuve Hudson, aux Catskills et à l’extrême ouest de Manhattan. “J’ai commencé à écrire quelques chansons à New York. Le cadre est réel, mais ce sont des jeux de mots, le récit est une fiction, mon imagination”, explique Fionn. “C’est le retour à l’idée du cinéma.”

 


Fionn Regan : Site officiel | Facebook | Sources : Bérengère Promotion pour Abbey Records