Joel Henry Little Great Kills friendship Club

Joel Henry Little, vous connaissez ? Pas encore ? Alors partez à sa rencontre en commençant par écouter les huit titres de son premier album à paraître vendredi chez Microcultures / Differ-Ant : Great Kills Friendship Club.

Joel Henry Little est un ado new-yorkais qui fait de la musique dans sa chambre tout seul, et si possible, jusqu’à très tard dans la nuit. Pour le moment, rien d’inhabituel. Sauf que voilà : il semblerait qu’il dispose de ce truc que l’on appelle talent. Entendez par là, un vision créative originale couplée à beaucoup de travail et des choses à dire.

Chez Skriber, on a vu passer les articles dithyrambiques à son sujet ces dernières semaines. On a vu s’accumuler les références majeures auxquelles ce jeune homme était comparé : Tim Buckley, Conor O’Brien, Tom Waits, Anthony & the Johnsons, entre autres. Du coup, on a prêté l’oreille. Et en effet, cela vaut le détour.

Il paraît…

Il paraît que Joel Henry Little a déjà conçu et réalisé deux albums et plusieurs EPs avant Great Kills Friendship Club. Il paraît aussi que sa chambre arrangée tel un home studio d’enregistrement est, en fait, un appartement de 150 m² tout confort avec cinq mètres de hauteur sous plafond. D’où la réverb’ marquée de sa voix, qui ne serait donc pas due qu’à ses seuls arrangements. Il paraît.

Quoiqu’il en soit, et dernière blague à part, un mystère intense plane encore autour du jeune Joel Henry Little, et ce, malgré ses promenades sur les rives d’une pop « à l’ancienne » aux échos folk un peu ravagés. D’Abraham à Isha, en passant par Backyard Volcanoes, ses chansons sont autant de belles promesses qu’on est impatients de voir germer.

Car si ce petit prodige utilisant les vieux pots de ses prédécesseurs devenus cultes sait le chemin pour les égaler, on est curieux de voir toute l’ampleur de ses capacités de réinvention dans d’autres moules. Il y arrivera, sans aucun doute, le temps de laisser au temps reprendre sa trame naturelle, y compris dans la vie de Joel Henry Little.

 

joel henry little album great kills friendship club jeuGrand jeu Joel Henry Little : 3 albums Great Kills Friendship Club à gagner cette semaine sur Skriber !

Pour participer, rendez-vous à la rubrique contact du site : envoyez-nous votre nom, votre prénom, votre adresse e-mail, votre adresse postale, en indiquant Joel Henry Little dans votre message.

Trois d’entre vous seront tirés au sort parmi tous les messages reçus par la rédac’ de Skriber entre aujourd’hui et le mardi 17 octobre 2017 à minuit : ils remporteront chacun un album Great Kills Friendship Club. Les gagnants seront contactés par e-mail à l’adresse qu’ils auront fournie.

Soyez les premiers informés des prochains jeux et concours organisés par Skriber en vous inscrivant gratuitement à la Newsletter mensuelle !