vanilla sky cameron crowe

Cinq ans après Jerry Mcguire, sorti en France en 1997, le réalisateur américain Cameron Crowe fait à nouveau appel au talent de Tom Cruise pour incarner le personnage principal de son cinquième long métrage : Vanilla Sky. Une histoire d’amour dépassant les limites du temps et de la vie.

David Aames (Tom Cruise) est l’héritier d’une grande société d’édition new-yorkaise. Il a de l’argent, il a le pouvoir. Il fait partie de l’élite. Rares sont les femmes qui ne succombent pas à sa séduction ou aux charmes de son rang. Parmi toutes les maîtresses auprès desquelles il se lève chaque matin et dont il ignore tout, Julie Gianni (Cameron Diaz) fait figure d’exception. Elle est le “coup d’un soir” qui se prolonge, qui se borne à rester amical, sans engagement.

Si le fond de cette histoire est clair pour David, Julie espère. Et lorsqu’elle voit débarquer Sofia Serrano (Penélope Cruz) dans la vie de David, elle comprend immédiatement que ses chances pour devenir son épouse n’ont plus lieu d’être. L’idylle est évidente entre la jeune danseuse et le magnat de l’édition. Leur première nuit d’amour l’est tout autant. David retourne à sa voiture au petit matin. Il croise le regard de Julie garée non loin. Elle l’épie, elle est en détresse. Malgré tout, lui décide de monter dans sa voiture. Son choix va bouleverser sa vie. Jusqu’où ira-t-il pour reconquérir l’amour de Sofia ?

Un amour au-delà des êtres

Porté par un trio de têtes d’affiche d’une justesse infaillible, Vanilla Sky est un conte futuriste. Il mêle subtilement les codes de la science-fiction à la romance tragique vécue par les personnages campés par Tom Cruise et Penélope Cruz.

Si l’on considère les récents progrès de la technologie et de la médecine, Vanilla Sky est plus en définitive un film avant-gardiste que science-fictionnel. N’omettons pas les évolutions sociétales engendrées par les nouveaux usages digitaux. Pour Cameron Crowe, ces derniers semblent d’ailleurs jouer en faveur d’un isolement de l’individu plutôt qu’à son épanouissement social.

Vanilla Sky : se reconnecter

Ainsi, le réalisateur livre dans sa nouvelle œuvre un message simple lié aux élans premiers et naturels de l’être. Si le grand amour ne dit pas son nom, celui-ci reste gravé à jamais lorsqu’on le rencontre. Il transcende l’existence de ceux qui l’éprouvent, tout comme les limites de leur perception du temps, de l’espace, de l’émotion.

Vanilla Sky a obtenu deux nominations aux Golden Globes, une aux Oscars. Il fut récompensé aux Saturn Awards par le prix du meilleur acteur pour Tom Cruise. Cameron Crowe y livre une profondeur qui touche le spectateur en plein cœur. Ouvrez les yeux, et laissez-vous guider par les souvenirs de David. Prêt pour le grand saut ?