draumr gabriel cheurfa elsewhere forever

Gabriel Cheurfa, aka Draumr, dévoile aujourd’hui son nouveau single Elsewhere Forever. Il annonce la sortie d’un premier album à l’automne 2020 : Drawn Out Day Dream. Entre sonorités éthérées et mélancolie sentimentale, ce titre inédit est une jolie perspective quant à la suite d’un projet solo initié il y a six ans.

Gabriel Cheurfa fait ses premiers pas dans la musique dès l’âge de onze ans. À l’époque, c’est à la batterie qu’il entame ses gammes. Deux ans plus tard, il forme son premier groupe de baby rockers, The Amazing The, qui rencontre une petite notoriété entre Paris, Londres et les États-Unis. Puis il se consacre à un projet musical ambient rock, Ada Umbra. À travers lui, il explore sa capacité à produire des sons singuliers. Jusqu’au lancement de son projet solo Draumr en 2014.

Auteur, compositeur et interprète, Gabriel Cheurfa est également producteur au sein d’un studio d’enregistrement indépendant parisien. Celui-ci appartient à son ami Igor Bolender, avec lequel le projet musical Draumr vit le jour. En norrois (ndlr : une langue scandinave médiévale), Draumr signifie “rêve”. Un nom justement choisi, d’une part, pour illustrer l’univers musical dreamy pop du projet. D’autre part, pour faire écho à la déréalisation dont a souffert Gabriel.

Il s’agit d’un symptôme dissociatif lié à l’angoisse. Celui-ci engendre une altération de la perception ou de l’expérience du monde extérieur qui apparaît étrange, irréel. “En parler m’a permis de transformer les événements du quotidien et les histoires que je vis en des choses plus romancées”, explique-t-il. “En passant par le prisme du rêve. Et en étant toujours à cheval entre la réalité et l’illusion.”

La sélec' de Gabriel Cheurfa

PINK FLOYD

Meddle (1971)

MIRRORING

Foreign Body (2012)

ARIEL PINK

Before today (2010)

Draumr : everywhere, anytime

S’il s’est accoutumé à son handicap depuis cette phase de crises successives qu’il connut il y a huit ans, Gabriel Cheurfa a également réussi à entrevoir en lui une opportunité d’exorciser ses maux. Et ce, tout en développant des sonorités attachées à dépeindre un réel émotionnel évolutif. Après la sortie en octobre 2015 de son premier EP Nefelibata – “l’homme qui marche sur les nuages” en portugais – puis celle de son second, Ethereal Mildness, en juin 2018, il confère à Draumr une âme aventurière parcourant le temps, les regrets et la nécessité de l’élan dans son nouveau single Elsewhere Forever.

L’histoire vécue est partagée via un onirisme musical au service d’une mélancolie tenace. Elle nourrit une profonde détermination à ne pas oublier. “Elsewhere Forever parle de quelqu’un dont j’ai été très proche. Une fille dont j’ai partagé la vie pendant longtemps. Cette chanson, comme toutes celles que j’ai écrites et composées, comporte un double sens. Au-delà de l’idée que chacun puisse en faire sa propre interprétation, je voulais inscrire l’histoire dans le temps. Instiller une réminiscence.”

Influencé tout autant par Kyabje Bokar Rinpoché, découvert à travers son ouvrage Savoir méditer et devenu depuis son livre de chevet tant il a changé sa vie. Que par Beach House, Air et Paul McCartney, Gabriel Cheurfa dévoile dans Elsewhere Forever les prémisses de son tout premier album Drawn Out Day Dream, un dix titres dont la sortie est prévue à l’automne prochain. “J’ai pris le temps pour la réalisation de ce premier album. En effet, je souhaitais aussi prendre le temps de me découvrir moi-même, personnellement et musicalement.”