k-conjog magic spooky ears

Après la sortie de son album Dasein en avril 2014, qui lui valut notamment de participer au roBOT Festival de Bologne, et celle en 2015 de la bande originale de l’exposition de l’artiste italien Valerio Berruti intitulée Fermati, O Sole, Fabrizio Somma, aka K-Conjog, est revenu avec sa nouvelle création Magic Spooky Ears le 16 novembre dernier.

Bonjour Fabrizio Somma, et merci d’avoir accepté cette interview, destinée à découvrir un peu plus ton projet électro K-Conjog. Une interview “si tu étais” pour déceler celui que tu es et que tu projettes. Si tu étais un lieu de ton enfance ?

K-Conjog : Salut Florian. Je serais la côte amalfitaine. J’avais l’habitude d’aller là-bas durant les vacances avec mes parents quand j’étais enfant. C’est le tout premier endroit où j’ai connu le sentiment de liberté.

Si tu étais une chanson héritée de tes parents ?

K-Conjog : Mes parents m’ont transmis l’amour des Beatles, je répondrais donc Hey Jude. Cet amour se double d’une fascination certaine. Il n’existe aucun moment dans ma vie durant lequel je n’écoute pas l’un de leurs albums.

Si tu étais un film culte ?

K-Conjog : The Big Lebowski, définitivement. L’humour des frères Coen est très, très proche du mien.

Si tu étais une référence musicale essentielle ?

K-Conjog : J’ai grandi avec les musiques des années 90 et 2000. Je suis depuis toujours attiré par celles tout autant divertissantes que cérébrales. J’aurais pu faire un excellent musicien de dance intellectuelle (ndlr : IDM, un genre de musique électronique ayant émergé au début des années 90) parmi ceux du catalogue de Warp Records (ndlr : label britannique connu pour ses artistes de musique électronique et ses productions appartenant au genre IDM).

Si tu étais un seul titre de ton dernier album Magic Spooky Ears ?

K-Conjog : Old Enough to Look Young. J’ai appris à être beaucoup plus jeune maintenant que j’ai 36 ans, que lorsque j’en avais 26. En parallèle, j’ai résolu beaucoup de contradictions. Enfin, j’ai peut-être appris à profiter un peu plus de la vie.

k-conjog fabrizio somma

Si tu étais cette “same contemporary grace”, en opposition avec ton titre Same Old Grace ?

K-Conjog : J’ignore vraiment comment répondre à cette question. Les temps que nous vivons sont si sombres que trouver une grâce contemporaine me semble vraiment impossible.

Si tu étais un cadeau de Noël ?

K-Conjog : Je serais une bande Tape Echo (ndlr : un moyen de retarder la répétition d’un son en ajustant l’intervalle de temps entre les têtes d’enregistrement et de lecture d’un magnétophone), une qui aurait besoin d’un peu de réparations.

Si tu étais un vœu pour la nouvelle année ?

K-Conjog : Je serais cette volonté de simplifier un peu les choses, au lieu d’en faire de plus gros problèmes. J’ai appris à le faire avec mon partenaire, et nous sommes très fiers d’avoir atteint cet objectif.

Si tu étais une spécialité culinaire italienne ?

K-Conjog : Je serais une pizza farcie et cuite au four, avec de la ricotta et du salami à l’intérieur.

Si tu étais un concert de K-Conjog en 2019 ?

K-Conjog : Invite-moi, fais-moi jouer là où tu trouves, et découvrons-le ensemble ! Une chose est sûre : il s’agira d’un concert où tout le monde va vraiment danser, et beaucoup transpirer.

 


K-Conjog : Bandcamp | Facebook | Crédits photos : Marcello Natale (profil)