Menu Fermer

Fyrs | Raison et sentiments

fyrs tristan gouret lost healing

Tristan Gouret est Fyrs, ces craintes agrémentées d’un -y pour faire plus étrange encore. Il dévoilera vendredi 26 mars 2021 le premier EP de son projet solo, intitulé Lost Healing.

“J’ai la tête qui éclate, j’voudrais seulement dormir…” : l’une des nombreuses choses qu’avait dû se dire intérieurement Tristan Gouret à l’époque. Avant de partir pour Bristol, et de s’y faire un accent, une thérapie, un nouveau projet de vie. Dans la continuité, bien sûr, de ce qui l’animait depuis un certain nombre d’années. De là naquit Fyrs, au creux d’un deuil qui ne dit pas son nom. Au cœur d’amours intrépides telles qu’on les expérimente à cet âge-là.

Dans une mélancolie qu’il serait vain de voiler, Fyrs traduit les introspections profondes d’un auteur, compositeur et interprète nantais qui conserve toujours de la suite dans les idées. Lost Healing, son premier quatre titres qui couronne près de trois ans de création, est un témoignage plus que de la musique seulement. L’héritage d’un souvenir et d’inspirations plurielles (Glass Animals, Half Moon Run, Daughter, Arcade Fire), aussi, qui convergent dans une dimension indie rock créée de toutes pièces par un amoureux des sentiments.

Fyrs : n’ayez plus peur des ombres qui vous suivent

Le pas est vite franchi entre un amour perdu et un autre restant à conquérir. C’est ainsi que l’on pourrait résumer, très sommairement, le premier EP de Fyrs, à paraître ce vendredi. Malgré tout, on éluderait sa composante singulière. En l’occurrence, la bonne appréhension de ce que ce pas suppose. Du temps, pour le regret, les retrouvailles avec soi, l’avenir. En parallèle, une volonté et une promesse, mutant au gré des rencontres et des nouvelles étapes franchies.

Sélectionné aux iNOUïS du Printemps de Bourges l’année dernière, Fyrs a ainsi pu bénéficié de l’accompagnement 360° à Trempolino. Il y était déjà auparavant pour six mois de création live. Mais le fait d’y être resté, en parallèle des scènes qu’il a pu réaliser, a renforcé sa détermination et sublimer les signes avant-coureurs d’un songwriting fait pour durer. D’autant qu’il a su bien s’entourer, notamment avec Tom Geffray (batterie) et Zaho de Sagazan (clavier), ses amis de lycée. Ainsi qu’avec Maxime, son frère, pour sa photographie. Aussi, attendez-vous à sentir la force de ses tourbillons amoureux grandir un peu plus chaque jour. Ceux qui terrassent, entre autres, les relents de division et les aberrantes distanciations.


Fyrs : Facebook

D'autres articles qui pourraient vous intéresser :