incredible polo ma hill

Le Nancéien Paul Malburet, aka Incredible Polo, revient vendredi 6 avril avec son nouvel album intitulé Ma Hill, ou l’histoire d’une colline devenant une île au milieu de ses flots électro dernier cri.

On trouve notamment sur son bandcamp ses premiers morceaux composant Abissama : Incredible Polo se cherche alors et tâtonne. Mais on sent déjà poindre une aventure en solo riche en rebondissements.

En solo, après avoir fait partie de plusieurs groupes en tant que bassiste, guitariste, et chanteur : Circa Diem, The Glass Half. En tempo, of course : Incredible Polo crée ses premières gammes électro et se familiarise avec la machine, ce qui lui vaut d’hériter du surnom : « l’autodidacte de l’électro-pop ».

Le teaser de son EP Ages, paru en 2015, est visible d’entrée de jeu sur la page de sa campagne de crowdfunding. Un bon moyen de pénétrer quelques secondes dans le quotidien d’Incredible Polo. Toujours un peu ado, perplexe et nonchalant : c’est voulu, il en sourit d’ailleurs. Incredible Polo ne se prend pas au sérieux.

Sir Is Incredible

Je trouvais cet intertitre sympa. Car finalement, l’écoute du nouvel album d’Incredible Polo, Ma Hill, m’a rappelé plein de choses. En premier lieu, les délires magiques de Sir Was. Presque de vrais jumeaux ces deux-là. Les notes salées de Griefjoy et les échappées vocales du Common Diamond, aussi.

En résumé : un bel éventail d’influences. Paul Malburet a les oreilles qui traînent un peu partout et depuis quelques temps. Incredible Polo sait offrir une véritable panoplie de sons réinventés, accessibles et travaillés. Ma Hill en est une jolie démonstration.

À Incredible Polo, rien n’est impossible. Il s’agit désormais de pouvoir jouer en live des compositions injouables en l’état. Les prochains concerts réservent donc leur part de surprise. Les répétitions ont déjà commencé à L’Autre Canal de Nancy : rendez-vous les 23 et 24 juin pour un Bon Moment aux portes des vacances d’été. Incredible ce Polo, déjà dans les starting blocks.