CAPTAINCAPTAIN UP TO NO GOOD SUPERSONIC

En février dernier, le groupe parisien CaptainCaptain sortait son troisième EP : Up to No Good. La stratégie promotionnelle est artisanale et savamment orchestrée autour des codes américains des sixties. Ainsi, le quatuor emmené par Mark Pilcher, aka Mark McKenzie, poursuit sa route : elle le conduira le 14 avril sur la scène du Supersonic.

CaptainCaptain : oui mon CaptainCaptain ! Au-delà de l’invective presque militaire, le nom du groupe formé en 2012 par le franco-anglais Mark McKenzie dissimule d’incroyables bizarreries. L’espace d’un instant, seulement, car elles se révèlent rapidement une fois la parole donnée. Et avec un certain flegme. So British.

CaptainCaptain, c’est d’abord l’histoire d’un second souffle voulu par son géniteur et certains des membres de son ancien groupe : Louis De Lights. C’est aussi une question d’attitude, de désinvolture, de fortuité. C’est enfin une bonne dose de second degré et d’autodérision.

« 10 ans à jouer dans des groupes à Caen, Cardiff, Paris et Bordeaux pour arriver à CaptainCaptain… Quand je regarde mon parcours, je me dis que j’ai bien raté ma vie !! » : Mark McKenzie étreint ses réalités avec beaucoup d’humour, sans pour autant se détourner. La musique, après tout, c’est aussi s’engager. Peu importe le temps nécessaire pour se faire entendre.

En embuscade

Up to No Good : si CaptainCaptain prépare un mauvais coup, il ne s’agit pas en tous les cas de nous tromper sur sa marchandise. Le lead vocal pourrait parfois se lâcher un peu plus, mais globalement, l’enchantement opère et notre électrocardiogramme s’emballe.

De quoi laisser nos Brains au vestiaire pour quelques mouvements sur la piste. Juste avant d’user de la ruse pour le tour de la soirée, joué en seconde plage tel l’acte dédié à une libération totale. Celle menant aux vapeurs de Crystal Clear.

Alléchés ? Rendez-vous samedi 14 avril dès 20h pour retrouver CaptainCaptain et ses potes sur les planches du Supersonic. Le groupe clôturera le show avec une belle série de petits plaisirs dont il a désormais le secret. Que votre attention ne faiblisse jamais : une téléportation accidentelle est vite arrivée.