lobby fragrance

Voilà de quoi finir l’année 2018 en beauté. Lobby, jeune groupe né à Pessac en mai 2017, sortira lundi 17 décembre son premier album Fragrance. Il y a de quoi s’y pencher, et plus encore.

Bienvenue à Pessac, petite bourgade du Sud-Ouest de la France, à quelques encablures de Bordeaux. Un peu plus de 61 000 âmes vivent ici. Et parmi elles, avant qu’ils n’embarquent pour Lyon et Paris, les jeunes Timothée, Tom, Lino.

La rencontre de ces trois garnements avec Nabil il y a quelques mois, à la sortie de leurs années lycée, scella leur sort à tous. Bordeaux, ses territoires, autre pays de cocagne pour ces musiciens en herbe défrayant la chronique par leur capacité à oser, à déborder du cadre. Be Quiet, Daisy Mortem, We are Vicious ! : permettez-moi d’ajouter dès à présent Lobby à cette liste non-exhaustive.

Lobby : double sens et talent certain

Quelle claque ! Évidemment, Lobby n’en est qu’à ses débuts. Bien des évolutions attendent le groupe au tournant d’ici les prochains mois. Mais l’essentiel est là, et même plus encore.

Les fans de name-dropping se perdront sans aucun doute dans la longue liste des influences musicales de Lobby, qu’il s’agisse de celles que le groupe cite lui-même à l’instar de Joy Division, Rendez-vous et Interpol, ou de celles identifiables instantanément comme The Cure, Depeche Mode et ce brin d’Indochine (aux débuts du groupe) qui n’est pas sans déplaire. Mais se limiter à cette seule démarche serait prendre le risque de passer à côté du véritable intérêt du groupe.

Entre éclat perdu et lueur volée

Lobby est un nouveau trésor émergeant des profondeurs d’une époque que le groupe ne connut pas, et qu’il passa son temps à idéaliser tout en écoutant les sons de sa génération. Ainsi, à la croisée des élans post-punk et cold wave des années 80, et de l’inventivité électro-rock qui sévit depuis quinze ans, Lobby a confectionné son nid.

Résultat : Fragrance, son premier album matérialisé grâce au succès de sa campagne de crowdfunding, et enregistré l’été dernier, révèle une énergie débordante, une émotion percutante. Le titre album laisse pantois. Il est un cri capable de déchirer le silence le plus imperturbable.

Dans ce désir d’évasion qu’il invoque, les larmes sur ce trottoir noir confessent une détresse sans nom. Derrière les barreaux de Your Jail que vous avez forgés sans l’aide de personne, il serait peut-être temps de vous ressaisir. De retrouver la clé pour retrouver cette lueur, dans vos yeux jadis, volée par le vent. Un indice : cette Fragrance qui ne vous a jamais quittés est votre salut. Un conseil : suivez la voix de Timothée pour la reconnaître et la capturer, à nouveau.

Prochain concert le 20 décembre à La Voûte à Bordeaux.
 


Lobby : Facebook