tom bird a distance egale concert paul garcin

Il n’en est pas à son premier coup d’essai, mais son nouvel EP paru le 5 octobre, À distance égale, sonne comme un nouveau départ. Kevin Fauchet aka Tom Bird se produira jeudi 13 décembre sur la scène de la salle Paul Garcin à Lyon, histoire de soumettre une fois de plus ses choix impossibles à l’appréciation du spectateur.

Depuis la sortie en juin 2016 du premier EP de son projet Tom Bird, Le cri du silence, Kevin Fauchet nous a habitués à ses contradictions. Quelques concerts et tremplins plus tard, il est revenu le 5 octobre dernier avec son second opus À distance égale, écrit et composé avec amour avec l’aide de Colin, son ingé son.

Selon ses propres termes, cette nouvelle production prend le contrepied de la précédente. Une sorte de remise à zéro des compteurs, dans une continuité qui s’exprime toujours, et avant tout, par le prisme d’une poésie tenace. Le titre EP avait d’ailleurs magnifié cette persistance lors de sa révélation sur le web fin mars.

Quand d’autres s’ennuient de n’être qu’à soi

Dans son EP À distance égale, Tom Bird incarne un observateur de genre humain qui, s’il n’ignore pas sa propre condition d’homme, aussi perfectible soit-elle, analyse chaque typologie d’être pour omettre le paraître. L’idée est un retour à l’essence même de la fébrilité de l’individu, à travers des jeux sémantiques, linguistiques et musicaux axés sur le second degré et l’inattendu, inspirés notamment par Leïla Huissoud.

S’il peut l’oublier dans Les dimanches, pas sûr que l’on puisse en faire de même avec l’émotion que Tom Bird réussit désormais à capturer avec subtilité. La création est dans Le givre, alors qu’un Roi divague pour se perdre dans les trésors des couloirs de ton corps.

Fruit d’un an d’introspection, d’acceptation de son statut d’artiste, et de collaborations à l’instar de celle avec Navid Abbassi du quatuor Nazca, À distance égale a permis à Tom Bird d’accéder à la maîtrise de la lévitation. Celle où les pieds sont encore proches du sol, certes, mais bel et bien en suspension. Rendez-vous jeudi à Lyon à la Salle Paul Garcin pour être suspendu à ses lèvres, et partager son autre proposition de la chanson française.