nazca loups bus palladium

Après la sortie le 15 juin dernier de son single Loups, le quatuor de Nazca est reparti sur les routes en septembre. Il partagera ses sonorités folk et tribales au Bus Palladium à Paris le 16 novembre.

Juliette Bezin, Zoé Lartaud, Marc Chaperon, Navid Abbassi : les quatre membres fondateurs du groupe Nazca ne cessent d’étonner les foules depuis la sortie en mai 2013 de leur premier EP Cowboy’s Secrets. Dans la même veine que The Do, cette formation lyonnaise proposait déjà à l’époque une tendre évasion folk, d’Evelyna à Ulysse.

Cinq ans plus tard, Nazca a pris de la bouteille. Au contact d’autres artistes qu’ils avaient coutume d’écouter dans leur van entre deux concerts, à l’instar de Black Lilys, Cats on Trees, Tom Bird et Hyphen Hyphen, les quatre joyeux lurons ont affiné leurs compositions et précisé leur jeu de scène. Une maturité inédite qui sert la profondeur de leur univers.

À sonner l’hallali

Le dernier single de Nazca, Loups, est paru le 15 juin. À travers l’explosion vocale d’un chœur invoquant les cieux, le groupe développe des rimes qu’il n’a jamais aussi bien maîtrisées. Le symbolisme sert une intimité qui ne peut laisser indifférent, dans la grande tradition des mondes de Florence and the Machine et de First Aid Kit.

Des voix, une plume, une musique qui suit les battements d’une terre qui gronde tout autant qu’elle étreint : la formule de Nazca acquiert cette magie, ce rien d’indéfinissable quoiqu’il en soit, qui fait tout l’incontournable d’une identité artistique. Pour l’heure, et en attendant la sortie de son nouvel opus, le rendez-vous est d’ores et déjà pris le 16 novembre pour le prochain live du groupe au Bus Palladium.

 


Crédits photos : La Paire de Cerises