condore jaws siestes musicales

Condore est le side project de Léticia Collet, claviériste de Dan San. Elle a sorti le 3 mai son premier EP intitulé Jaws. Elle se produira le 16 juin aux Siestes Musicales, en ouverture de la cinquième édition de la saison estivale d’Un Singe en Été à Mayenne.

À la croisée des chemins entre Agnes Obel, Patrick Watson et Charlotte Gainsbourg, Condore propose un son aérien et mélodique. La mélancolie qui s’en dégage est saisissante. Elle est à découvrir sur son premier EP solo Jaws, paru le 3 mai.

Derrière Condore, le projet solo énigmatique de Léticia Collet. Son univers est intime et harmonieux. Il est basé sur une relation forte et singulière entre son piano et elle. Ainsi, l’auteure, compositrice et interprète belge délaisse temporairement Dan San et Noa Moon et prend son envol. Elle révèle délicatement son intimité et sa forte identité.

Vol hypnotique lo-fi

Tout au long de l’EP Jaws, produit avec sensibilité par Yann Arnaud, la musique de Condore se construit par l’entrelacement du piano et de la voix, dans une succession d’arpèges, de mélodies et d’harmonies vocales. Une beauté rare. En seulement quatre titres, elle réussit à décrire une pop lo-fi concise, confectionnée et assemblée at home, pièce par pièce.

Chaque morceau est une retranscription sonore de sa personnalité aussi sensible et fragile que saturée de rage et de passion. Condore s’y investit pleinement. Elle y dévoile une part d’elle-même. Grâce à ce processus créatif, elle extériorise ses pires démons de la manière la plus douce qui soit.

 


Condore : Site officiel | Facebook | Sources : JauneOrange / PIAS