arabella musilac 2019

Arabella vit le jour il y a quelques mois entre Grenoble et Paris. Depuis, le quatuor écume les scènes françaises avec son premier EP éponyme sous le bras. Il est sorti en février dernier. Rendez-vous notamment au Festival Musilac pour découvrir leurs élans rock so british.

Rémi Guirao est la voix d’Arabella. Depuis quelques temps, il fait des infidélités à Quai D’Orsay, son autre projet musical grenoblois dont il est le chanteur et le guitariste. Sa rencontre avec Noé Trystram du groupe parisien La Havane a fait des étincelles. Après avoir pris le temps de se chercher, ils s’inspirent d’un titre des Arctic Monkeys pour leur nouveau nom de scène.

Arabella compte également dans ses rangs Quentin Faverger et Quentin Planchenault. Deux autres Grenoblois, une simple coïncidence comme dirait l’autre. Une chose est sûre : on a de l’énergie à revendre en Isère. Le groupe en fait une excellente démonstration dans les six premiers morceaux de son EP. Les influences sont évidentes, elles viennent de cette bonne vieille Angleterre. Là où le rock indé complètement lâché côtoie ce flegme si particulier.

Arabella : You Will Know

Par l’interprétation et la rage vocale de Rémi Guirao, tu sauras ce qu’est le ressenti de la musique. Tu connaîtras les émotions écorchées des rockers de 2019 qui, comme leurs prédécesseurs, se cachent pour pleurer. Quand ils ne suggèrent pas ces larmes dans la force de leurs compositions incarnées. Arabella, ou comment faire revivre le mythe du tube rock, né hier dans les rues de Liverpool et de Manchester, aujourd’hui dans celles de Grenoble et de Paris.

Hello à l’hymne populaire scandé par les foules en concert. Depuis la release party de son premier EP au Bus Palladium, Arabella a pris le temps d’organiser sa tournée estivale. Il entre notamment dans la prog musicale de la nouvelle édition du Festival Musilac. Elle se tiendra du 11 au 14 juillet à Aix-Les-Bains. En août, direction le Festival Rock’N’Poche. Avant d’entamer une autre série de concerts en Arménie du 3 au 18 août.

 


Arabella : Facebook