gabriiel maxime gabriel light in the dark

Gabriiel est le nouveau projet musical de Maxime Gabriel. Il a sorti le 7 février un premier EP intitulé Light in the Dark. Entre musique folk désabusée et univers incarné, il nous y livre certaines de ses pensées les plus secrètes. À cette occasion, il a repris la route début février pour plusieurs dates entre Paris et son pays. En outre, il se produira le 20 février sur la scène de la Dame de Canton. Skriber met en jeu deux pass duo pour y assister.

Auteur, compositeur, interprète et multi-instrumentiste, Maxime Gabriel nous vient de Saône-et-Loire. Entre Mâcon et Chalon-sur-Saône, il a établi les connexions musicales nécessaires à l’expression de son nouveau projet Gabriiel. Et ce, un peu plus de dix ans après la révélation de son premier nommé Maxxo. À l’époque, il se distingue par ses influences issues du reggae roots jamaïcain. Ainsi obtient-il en 2008 un Web Reggae Award pour New World Design, son premier album entièrement autoproduit.

En parallèle, il signe avec le label Echo Productions fondé par Mike d’Inca (ndlr : le chanteur de Sinsemilia). Les concerts s’enchaînent : en tout, plus de cinquante dates, notamment au Bataclan et au Théâtre Antique. Puis un second album sort en novembre 2010. For the Next Generation valorise des collaborations de choix avec le chanteur caribéen Yaniss Odua, le DJ anglo-jamaïcain Macka B, le chanteur de reggae jamaïcain Max Romeo. Mais aussi avec Akhenaton sur le titre Father for Son.

Gabriiel : une trajectoire inattendue

Autant dire qu’on ne l’a pas vu venir. À travers la nouvelle approche qu’il développe dans Light in the Dark, Maxime Gabriel étonne et suscite le frisson. Si ce projet est aux antipodes de Maxxo tant musicalement qu’émotionnellement, il révèle aussi la complétude du Mâconnais. Il semble avoir trouvé dans les années qui passent une nouvelle maturité. Non pas que celle-ci n’existait pas auparavant. Il s’agit plutôt d’un nouveau regard posé sur lui-même, sur les autres. Ce regard qui réussit à conquérir un essentiel une fois débarrassé du carcan du format.

Et ça tombe bien, car à travers l’hymne infaillible We Are, la liberté et l’humilité ont besoin de toute la place pour dire les réalités telles qu’elles sont en vérité. En parallèle, que ce soit pour décrire cette Light in the Dark ou ce chemin, My Way, qui se poursuit quoiqu’en disent les regrets et la nostalgie, la voix incarne plus qu’elle ne sert de repère. Dans les éclats persistants de celle d’un Charlie Winston, le chant de Gabriiel se fait incandescent. Il va chercher loin, très loin en nous, cette cave dissimulée de laquelle l’équilibre attend d’être libéré. Et si on vous donnait l’occasion de le vivre en live lors du prochain concert parisien de Maxime Gabriel à la Dame de Canton ?

Gagnez vos places

gabriiel dame de canton paris

Skriber met en jeu 2 pass en duo pour assister au concert parisien de Gabriiel qui aura lieu le jeudi 20 février 2020 à la Dame de Canton. Seconde partie : Ossayol. Tentez votre chance dès à présent et complétez votre formulaire de participation en y indiquant le mot de passe : Happy I am. Vous avez jusqu’au 18 février 2020 minuit : bonne chance !

Gabriiel : Bandcamp | Facebook