lionne anne berry resilience

Anne Berry est Lionne. Sur son dernier EP éponyme paru le 8 mars, elle est aussi mélancolie, espièglerie, détermination. Elle se produira le 26 avril sur la scène du Forum Léo Ferré à Ivry-sur-Seine, au côté de Sôliz.

Lionne : pour rugir de plaisir… C’était trop évident pour l’introduire ainsi. Pourtant, le plaisir est bel et bien là, à l’écoute des quatre nouvelles plages originales qui composent son EP inédit. Le plaisir et plus encore, si l’on prend le temps de laisser les mots nous stimuler. Lionne, c’est l’histoire d’une auteure, compositrice, interprète qui sait jouer de ses osmoses intérieures.

C’est également Anne Berry, la fillette qui s’amusait dans les flaques. La Nantaise qui décida de poursuivre il y a dix ans sa vie à Paris. L’exploratrice de la voix qui devint altiste. La musicienne en équilibre sur les cordes sensibles qui l’entourent. La poétesse qui donne des ailes à ses quelques rimes, envolées grâce au souffle d’un certain William Blake.

Ça passera

Anglais, français. Français, anglais : Lionne bondit d’une langue à l’autre pour évoquer tour à tour la sweet company de son Schoolboy, ses rêves d’ailleurs, Même si. L’enfance sous toutes les coutures dans Cradle Song 2. Une larme qui coule sur sa joue, la seule à témoigner des événements dissimulés dans les coulisses de sa Résilience.

“On est dans le chagrin, on le traverse, on le vit et on en sort à un moment.” Les confidences de Lionne se matérialisent en danses mêlant désespoir, résistance et persévérance, dans le clip sensiblement réalisé par Soufiane Adel, en collaboration avec Hector di Napoli. Rendez-vous le 26 avril au Forum Léo Ferré à Ivry-sur-Seine pour y retrouver, sur scène, une Lionne prête à rugir… de vie.

 


Lionne : Site officiel | Facebook | Crédits photos : Nikolas Nidimages