i me mine ellipsis drôles de mômes

Après deux albums parus, le trio toulousain I Me Mine est reparti sur les routes début juin pour une série de concerts estivaux à travers la France. Rendez-vous notamment le 12 juillet au lac de Montendre à l’occasion de la quinzième édition du Festival Drôles de Mômes.

Au tout début, un seul mec, Fred. Son truc, c’est la guitare. Mais aussi The Beatles. Du coup, rien de plus naturel que de choisir le titre d’une chanson du groupe mythique pour son nom de scène. Ce sera I Me Mine, écrite et composée par George Harrison, et sortie sur l’album Let It Be le 8 mai 1970.

Guillaume à la batterie et Sam à la basse sont déjà là. Ils ne quittent plus Fred dans son projet solo. Le groupe se forme telle une évidence. Ils sortent leur premier album éponyme le 6 novembre 2015. Une production saluée par la critique indé et qui s’exporte jusqu’en Chine grâce à l’Alliance Française.

I Me Mine : Undressed, Unexpected

200 concerts plus tard, on retrouve I Me Mine en 2018 par le biais d’un second album intitulé Ellipsis. Un mélange d’électro et d’indie-pop qui ne manque pas de faire des émules. Du coup, le groupe en propose cette année une version “undressed”. L’idée ? Développer d’autres arrangements dévoilant une intimité inédite.

Once, ou rêver de faire ces choses jamais faites en réalité. Raise Them Up, ou comment respecter son propre tempo et délaisser l’envie. Here Comes the Man, ou comment rendre hommage à Supertramp par les intentions de celui sortant finalement de l’ombre. Autant de belles perspectives à partager avec I Me Mine sur scène, et notamment le vendredi 12 juillet sur celle du Festival Drôles de Mômes.

 


I Me Mine : Site officiel | Facebook | Crédits photos : Romain Serranø