praa cafe de la danse paris

Marion Meyer avait déjà fait parler d’elle dans les pages de Skriber. Depuis 2017, elle se fait désormais appeler Praa. Après un concert remarqué au Transmusicales de Rennes le 7 décembre dernier, elle se produira le 12 février à Paris au Café de la Danse : à vos agendas !

C’était en 2016 à l’occasion de sa collaboration avec Seldom Colin. Marion Lagassat, aka Marion Meyer, venait de sortir un premier EP intitulé Together Alone. La voix et l’interprétation de la jeune Rennaise intriguaient déjà. Depuis, Marion Meyer est devenue Praa. Elle explore de nouvelles sonorités, aux antipodes pourrait-on dire de ses premiers élans folk.

À travers sa collaboration avec Maximilien et les trois singles qu’elle a sorti entre 2017 et 2018, elle poursuit la route portée par une dynamique électro-pop empruntant certains codes du RnB. Dans Y, son dernier titre paru chez Elephant and Castle en septembre 2018, Solange Knowles inspire dans l’ombre. Dans l’élégance en finesse d’une composition musicale façon Fyfe, Praa pose ses mains par la voix, pour caresser et réconforter.

Praa : dans la rue de ses premiers songes

Praa déambule dans la rue valentinoise de Prague, celle de son enfance, guidée par les influences musicales héritées de ses parents. Toute la Motown est au rendez-vous, de Stevie Wonder à Michael Jackson. Praa suit ses intuitions, ses racines, ses envies. Modeling Clay prend la forme d’un guitare/voix : qu’à cela ne tienne, voilà que le morceau soutient un coming-out musical inédit et incarné.

Présente à l’Étage début décembre 2018 à l’occasion des Transmusicales de Rennes, Praa se produira le 12 février prochain au Café de la Danse à Paris au côté de La Chica (interviewée pour son projet 3SomeSisters). Aucune info n’a filtré pour le moment quant à la date de sortie de son premier album, prévue cette année. Nul doute qu’il nous ravivera tout autant que son auteure : patience est mère de vertu, Praa, celle d’écoutes enivrantes.

 


Praa : Facebook