whispering sons image gibus

Les Luxembourgeois de Whispering Sons ont sorti en France leur album Image le 19 avril dernier. Ils seront de passage le 15 mai au Gibus à Paris.

Entre sa solitude et sa peau, les cœurs balancent. C’est ce qu’évoque entre autres les dix compositions originales produites par Whispering Sons sur son premier album sorti le 19 octobre en Belgique et le 19 avril dernier en France. Après l’EP Endless Party paru en 2016 et encensé par la critique, le groupe emmené par son lead vocal Fenne Kuppens persiste et signe. C’est inquiétant, angoissant, mais l’univers est trop attrayant pour passer à côté.

Whispering Sons : au départ, le titre d’un cover du groupe danois Moral, qui est devenu un cri de légion alliant post-punk, new-wave et thématiques de fin du monde. Sans parler de celui dans lequel nous vivons, l’idée est plutôt de plonger au cœur de celui de l’être, à la manière de The Sound, The Chameleons, Siouxsie et de The Cure, pour ne citer que ceux valorisés par le band en interview.

Fragments behind Stalemate

L’intrigue Whispering Sons se fait jour dans Image. Jusqu’à la conjuration. Ses contours se sont précisés. La silhouette est à présent dévêtue. L’obscurité de Hollow peut aussi bien être celle d’une cave que celle de l’esprit. Mérite-t-on les idées désespérées qui voudraient s’imposer parfois au détriment des temps valant la peine d’être vécus ? C’est l’une des questions que pose Fenne Kuppens dans Waste.

D’autres viendront vous tracasser et titiller vos certitudes prochainement sur la scène du Gibus à Paris. Rendez-vous le 15 mai dès 19h30 pour retrouver Whispering Sons, qui se produira ce soir-là au côté de Be Forest. Une belle opportunité pour redéfinir l’aliénation à travers les mots couchés sur le papier pour Image par Fenne Kuppens, juste avant le débarquement du groupe à Bruxelles en 2016.

 


Whispering Sons : Site officiel | Facebook