kllo backwater supersonic

Simon Lam et Chloe Kaul sont deux cousins australiens bien heureux d’avoir passé ensemble le cap des dissensions familiales. Kllo, leur duo électro-pop, revient vendredi avec un nouvel album : Backwater. Sonorités accessibles et rythmes ultra-pensés : sa marque de fabrique reste intacte et toujours aussi captivante.

Entre Solange Knowles et The XX, il y a Kllo. Un groupe formé par Simon Lam et Chloe Kaul il y a un peu plus de trois ans, officialisé par la sortie d’un premier EP intitulé Cusp. À l’époque, ces deux-là étaient encore poussés par leur famille à se produire sur la scène très privée de leur salon, à l’occasion des cinquante ans de la mère de Simon.

Depuis, le duo originaire de Melbourne a fait son bout de chemin et le poursuit à travers le monde. Et après la sortie de son second EP Well Worn en août 2016, les revoici avec Backwater, un (premier) nouvel album à paraître vendredi chez Different/Pias. L’électro incisive ponctuée d’élans aériens invitant à un décrochage éphémère est à nouveau au rendez-vous.

Perfectionnisme assagi

« Peu importe les efforts que tu mets en œuvre pour une musique : lorsqu’elle repose sur une super idée, c’est une super idée […] C’est lorsque nous prenons un peu de recul et que nous écrivons et composons pour le plaisir que nous concevons notre meilleure musique ».

Si l’EP Well Worn fut aussi l’occasion pour Chloe Kaul et Simon Lam de se recentrer et de repositionner les priorités musicales de Kllo, Backwater se distingue par la démarche aventureuse du duo. À travers des titres tels que Downfall, Virtue, By your side et Too Fast, cet opus lui permet ainsi de dépasser la seule identité romantique et romancée qu’on prête à sa musique.

Dans cette attention délicate de Nylon frôlant le sublime, Backwater se mue en une invitation, un partage incorporel sans limite et sensation. Rendez-vous le 16 novembre au Supersonic à Paris pour quelques pas de danse dans les étoiles, et quelques caresses du bout des branches de celle de Kllo.